AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Until I Die :: 
Washington city
 :: Foggy Bottom :: Kalorama
Partagez | 
 

 let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Lun 8 Mai - 5:24






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen  & Alden Sterling

Il n'allait pas le cacher, quand on était venu le trouver pour lui annoncer sa nouvelle mission, il avait été surpris d'entendre qui serait sa partenaire. Il ne s'était pas du tout attendu à ce qu'il s'agisse de Linda. Cela devait faire au bas mot une dizaine d'années qu'ils ne s'étaient plus vu ni vraiment parlé. Les exigences du métier quoi. Lui était en mission en dehors du pays, elle faisait son propre bonhomme de chemin de son côté et par la force des choses, ils s'étaient perdus de vue. Ce fut un peu bizarre au début, même si auparavant, on ne pouvait pas dire pour autant qu'ils se voyaient régulièrement mais au moins quelques fois dans l'année, dans les couloirs de l'agence ou en dehors pour prendre un verre. L'annonce avait donc provoquer chez lui la remontée d'un flot de souvenirs assez importants mais il tentait tout de même de conserver la tête froide. Il était question de récolter des informations sur la famille d'un terroriste et à terme de retrouver ce dernier pour l'arrêter. Pas de rattraper le temps perdu avec la femme qu'il n'avait jamais su oublier. Même si l'idée lui avait effleuré l'esprit en réalisant ce qui allait se passer durant la mission. Après tout, pour réussir à obtenir les infos qu'ils venaient chercher, il faudrait bien parvenir à faire croire à tout le monde autour d'eux qu'ils étaient un couple, ce qui impliquait une certaine promiscuité et contact, de quoi lui donner du grain à moudre en y pensant. Mais Alden était un professionnel, il saurait gérer la situation, il n'avait pas d'autre choix de toute façon. L'enjeu de cette infiltration était trop important pour risquer que tout s'écroule parce qu'il avait encore des sentiments pour elle même après autant d'années depuis leur séparation.

En y repensant, ça avait sans doute été la décision la plus difficile qu'il ait eu à prendre dans sa vie. Plus difficile que de se marier, que de divorcer ou que de mettre en danger la vie d'une tierce personne en mission. Et je n'exagère pas. Il lui avait fallu bien plus de temps pour se remettre de leur rupture -même réalisée d'un commun accord au départ- que pour se remettre de son divorce. Mais il est toujours compliqué d'oublier la première personne que vous avez vraiment aimé et encore plus quand cette personne a aussi été celle qui a fait de vous un homme, selon l'expression consacrée. Vous comprenez donc maintenant pourquoi il avait été si chamboulé en apprenant qu'il allait la retrouver bientôt pour en plus, devoir prétendre être son mari. La couverture la plus simple qui soit, en théorie puisqu'il y avait toujours eu entre eux cette alchimie naturelle, cette évidence qu'ils étaient faits pour l'un et l'autre et pourtant, rien ne serait simple. Précisément parce que ça serait trop facile de prétendre être un homme amoureux. Alden savait ce qu'il en était de flirter avec la limite entre ce qu'on ressent et ce que votre couverture est censée ressentir. Quand il devient difficile de faire la part des choses parce qu'on est impliqué sentimentalement. Ça finissait souvent mal, voir très mal. Mais il avait sans doute tort de s'en faire, ça n'était pas comme s'il allait de toute manière se passer quelque chose. Ils avaient tous les deux faits leurs vies chacun de son côté depuis. Puis pour autant qu'il le sache, c'était lui et uniquement lui qui avait encore des sentiments pour son ancienne camarade de l'Académie. Il ne pouvait pas savoir que c'était réciproque pour elle aussi encore aujourd'hui.

Les préparatifs n'avaient pas pris plus d'une bonne semaine, le temps d'établir l'ensemble des procédures nécessaires pour créer leurs nouvelles identités. Faux-papiers, création de dossiers personnels, etc. La maison avait été réquisitionnée par l'agence, les précédents occupants ayant rejoints le soleil de la Floride pour profiter d'une retraite bien méritée. Il ne restait plus qu'à se mettre dans la peau du personnage. Pour sa part, il serait le neveu de l'ancien propriétaire, Richard Decker, professeur à l'université, enseignant l'histoire à de jeunes esprits assoiffés d'apprendre. Enfin ça c'était la théorie, il n'aurait pas de problème à le faire, ça n'était pas la première fois qu'il endosserait un tel rôle. Et comme toujours, pour le succès d'une telle infiltration, resté proche de son propre caractère était le mieux alors il n'aurait pas à trop changer de comportement. Ce qui était plus simple pour lui, les meilleurs mensonges étant après tout ceux proches de la vérité. Le jour J était arrivé à présent et il était devant la porte de ce qui allait être leur maison pour les mois à venir, déchargeant avec d'autres agents incognito les premiers cartons du camion de déménagement qui était garé dans l'allée. Linda était en effet, censée le rejoindre sous peu, arrivant avec une autre voiture, puisqu'elle devait donner le change de sa propre couverture. Il était un peu nerveux même s'il ne le montrait pas. Mais comment vous sentiriez-vous si vous saviez que vous alliez revoir votre ex et premier amour pour qui vous avez toujours des sentiments depuis des années mais que vous n'avez plus vu depuis une bonne décennie et qui de surcroît, est censée être votre femme ? Oui, voilà, c'est bien ce que je pensais, vous non plus vous n'en mèneriez pas large. Heureusement, rentrer les cartons lui offrait de quoi penser à autre chose pour le moment...jusqu'à ce qu'il entende un bruit de moteur dans l'allée...


COSMIC SHEEP.


Dernière édition par Alden Sterling le Dim 28 Mai - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 38


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Jeu 11 Mai - 17:20



    Des missions, elle en avait effectué énormément. C’était son métier et elle faisait en sorte d’y être la meilleure. Cependant, cette nouvelle mission était bien différente. En quoi ? En son partenaire. Alden. Elle l’avait vu au fil des années. De temps en temps et ça l’avait toujours fait sourire, parce qu’il semblait être toujours le même. Il avait changé physiquement, tout comme elle d’ailleurs, mais elle pouvait toujours voir ce charme qu’elle lui avait trouvé quand ils étaient jeunes et cette attirance qui n’était jamais partie. De son côté à elle en tout cas. Parce que oui, elle était toujours attirée par lui. En même temps qui ne le serait pas ? Malheureusement, elle ne pouvait se permettre de laisser ses émotions prendre le dessus. Ils étaient désormais en présence de l’autre pour une mission et Linda savait qu’elle devrait faire taire ses sentiments. Ca ne serait pas simple et elle devrait sans doute avoir encore plus de sang-froid qu’en temps normal, mais elle ferait de son mieux. Après tout, elle était dans le même état d’esprit que lui. Elle pensait qu’elle était la seule à avoir encore des sentiments pour lui. Et comme pour lui, leur rupture avait été difficile à gérer. La brune avait pourtant tenté de trouver une solution avant de devoir rompre, mais ça avait été la seule conclusion, à peu près logique. Bon d’accord, elle avait été logique à l’époque, mais avoir appris qu’il fréquentait quelqu’un par la suite et qu’il avait été marié, avait était vraiment dur à avaler. Cependant, elle ne l’avait jamais montré à qui que ce soit. Même leurs amis ne pouvaient pas dire si ça l’affectait d’une quelque façon que ce soit.

    Une fois seule chez elle par contre, là elle pouvait se permettre d’être nostalgique et de repenser à ce qu’ils avaient vécus. Leur premier baiser, leur première sortie en couple, leur première fois … Toutes ses choses qui l’avait rendu heureuse était un lointain souvenir. Jusqu’à ce qu’on lui parle de la mission et de Alden. Tout était remonté à la surface et elle faisait en sorte de tout garder pour elle. Après tout, elle était douée pour ça en temps normal. Mais, ça ne voulait pas dire que revoir son premier petit ami, devoir lui tenir la main, l’embrasser, passer du temps avec lui et prétendre être son épouse serait facile. Ca serait sans doute un peu naturel, dans le sens où elle aurait aimé que de telles choses arrivent, mais elle ne devrait pas se laisser emporter par ses émotions et qu’elle s’attache. Après tout, après la mission, ils devraient sans doute se quitter à nouveau. Une nouvelle déception et une nouvelle fois avoir le cœur brisé. Inspirant et expirant devant le sac qu’elle avait devant elle, Linda secoua la tête pour enlever toutes ses pensées de son esprit. Elle se devait d’y aller l’esprit léger. Comme une femme qui va retrouver son mari après une longue journée et avec qui ils doivent emménager dans une nouvelle maison.

    Leurs couvertures étaient prêtes et Linda n’avait pas pû s’empêcher de sourire quand elle avait découvert celle d’Alden. Le professeur d’histoire. Elle devait avouer qu’il serait très bon dans ce rôle. De son côté, elle serait coach sportif. Elle devra donner des cours dans un club tenu par un autre agent, qui est censé être un ami d’enfance de sa nouvelle identité. Elle devait avouer que faire du sport toute la journée ne la dérangerait pas du tout. Il faudrait juste voir sur qui elle tomberait comme élève. Mais elle comptait rester agréable et souriante. En tout cas, le plus possible. Après avoir passé plusieurs heures à parler avec son nouveau supérieur pour la durée de la mission, elle alla voir comment était faite la salle de sport, pour s’imprégner des lieux et ne pas paraître dépassé par les évènements. Puis, elle retourna finalement à sa voiture pour aller vers sa nouvelle maison ou plutôt leur nouvelle maison, à elle et Alden. Arrivant dans le quartier en question, elle prit une grande inspiration et se gara finalement dans l’allée qui était devant la demeure, voyant déjà les autres agents déménager leurs affaires. Sortant de son véhicule, Linda prit son sac à main avec elle, souriant aux soit disant déménageurs avant d’entrer dans la maison et de voir Alden, un carton en main.

    Hey.

    Il fallait vraiment qu’elle fasse mieux que ça, donc elle se reprit rapidement et alla poser son sac à main un peu plus loin avant de rejoindre Alden.

    Il y a encore beaucoup de cartons à amener dans la maison ?

    Autant que tout soit fait rapidement pour pouvoir être seuls et parler de la mission … D’accord être seuls pouvait être une bonne comme une mauvaise idée, mais ils finiraient bien par l’être à un moment ou un autre de toute manière.

    Je vous aide ou je commence à ranger ? Quel choix serait le plus efficace ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Sam 13 Mai - 12:51






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen  & Alden Sterling

Elle lui avait tout de suite plu, une sorte de coup de foudre même s'il ne croyait pas réellement à ce genre de choses, pas totalement en tout cas. Il avait sentit que quelque chose chez elle était différent et bien vite, en apprenant à mieux la connaître et surtout après l'avoir vu mettre au tapis un type faisant quasi le double de sa carrure dans leur premier cours de combat, il en avait eu confirmation et il était totalement sous le charme. En plus elle tolérait son humour et ils partageaient certains points communs. Pas surprenant oui qu'il soit donc tombé amoureux. Oh il savait bien que ça n'était pas le meilleur moment pour ça, ils étaient supposés être là pour s'entraîner à devenir des agents, à savoir comment sauver leur pays des menaces que ce dernier pourrait subir. Donc pas vraiment censés flirter et avoir la tête à autre chose que leurs cours mais que voulez-vous, le coeur a ses raisons que la raison ignore comme le dit si bien le proverbe. Surtout que malgré ce qu'ils pouvaient ressentir, ils avaient tout de même réussi à conserver de bons scores et à préserver les apparences, alors bon, pas vraiment de regret de ce point de vue là. Non, les regrets ne sont arrivés que lorsqu'il avait fallu stopper leur histoire parce que la réalité les avaient finalement rattrapés. Oui, durant ces quelques semaines à l'académie, il avait été plus facile de se dire qu'ils pouvaient penser à ça par la suite, un moyen comme un autre d'ignorer ce qui devait arrivé quoi qu'ils fassent, sachant l'une comme l'autre que ce job demandait un engagement complet, laissant peu voir quasiment pas de chance d'avoir une relation stable entre agents.

C'est sûr que ça n'avait pas été évident donc de vivre avec les conséquences de cette relation par la suite, mais la vie continuait elle, quoi qu'il arrive et puis c'était facile de cacher la vérité derrière un masque quand ils se croisaient. Ils avaient été entraînés pour ça après tout. Alors il n'aurait qu'à en faire de même aujourd'hui, sans compromettre pour autant sa couverture bien entendu. Il faudrait simplement trouver le juste milieu et au pire, une fois installés et seuls oui, ils pourraient discuter pour définir les limites pour ce genres de démonstration d'affection. Bon sang, dit comme ça cela semblait tellement idiot mais c'était pourtant quelque chose dont ils devraient parler, histoire de vendre aux yeux de tous leur relation, même si pour sa part comme dit plus tôt, il n'aurait pas trop de mal à prétendre être amoureux d'une telle femme. Puis autre détail qui avait son importance, il ne pouvait pas savoir qu'elle aussi ne l'avait pas oublié, il ne pouvait donc que se dire que tout ça n'était rien de plus que de l'histoire ancienne pour elle, depuis le temps. Les cartons contenant leurs affaires commençaient à se rassembler dans la pièce principale quand il fut rappeler à la réalité par le bruit du moteur de la voiture qui venait d'arriver, signifiant sans équivoque que Linda venait d'arriver sur les lieux. Le jeu commençait donc...

Il eut quand même une seconde de flottement quand il l'aperçu alors qu'elle entrait le rejoindre. Dix ans qu'il ne l'avait pas vu mais elle était toujours aussi belle que la dernière fois qu'il l'avait fait. Ce qui explique sans doute pourquoi le sourire niais qu'il affichait pouvait aisément passé pour celui d'un mari content de retrouver sa femme, encore heureux pour lui. « Hey. » lui retourna-t-il quand elle le salua, déposant le carton qu'il avait en mains avec les autres déjà entreposés là. L'observant se débarrasser de son sac à main avant de revenir vers lui, Alden jeta un rapide regard autour d'eux pour évaluer si la majorité des cartons se trouvaient là afin de pouvoir répondre à la question qu'elle venait de poser. « Il ne doit en rester qu'une demi-douzaine, donc je suppose que tu peux déjà commencer à ranger. On devrait plus en avoir pour longtemps. » répondit-il en désignant du menton le reste des "déménageurs". Déposant un baiser sur la joue de la jeune femme, il n'était pas certain qu'elle apprécierait mais après tout, ils étaient censés être mariés depuis une vingtaine d'années, un mari amoureux salue sa femme au moins par un petit baiser, pas vrai ? Donc s'ils voulaient être convaincants, autant faire en sorte de l'être et il lui sourit avant de retourner avec les autres agents dehors, terminés de vider le camion de son contenu. Une dizaine de minutes plus tard, tous les cartons se trouvaient à l'intérieur, leurs collègues étaient repartis et ils se retrouvaient enfin seuls. Refermant la porte d'entrée derrière lui tout en se dirigeant vers le salon où elle se trouvait, il observa la pièce avant de la regarder elle. « Mari et femme hein... Plutôt amusant pour nous quand on sait que ça fait dix ans qu'on ne s'est plus vu. » fit-il remarqué en arborant pourtant un léger sourire sur son visage. Car oui, tout ça était peut-être étrange mais il n'en restait pas moins heureux de pouvoir la retrouver. Même si ce ne serait que le temps d'une mission.

COSMIC SHEEP.


Dernière édition par Alden Sterling le Dim 14 Mai - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 38


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 14 Mai - 11:03



    Comme pour lui, la séparation avait été dure. Mais Linda avait fait en sorte de s’immerger dans son travail pour ne pas y penser. Malheureusement, le voir tous les jours ne rendait que la tâche plus dure. Mais, elle avait fait en sorte de ne pas le montrer. Puis, ils s’étaient éloignés et au final chacun avait fait sa vie de son côté. Même si elle avait vécu de beaux moments avec son ex-mari, il y avait toujours dans un coin de son esprit, une pensée pour Alden. Comment auraient-ils été s’ils étaient restés ensemble ? Auraient-ils fondés une famille ? Auraient-ils pû continuer à travailler dans la même agence ? Beaucoup de questions, mais elle tentait à chaque fois de les faire taire. Seule, elle y parvenait, mais au vu de l’insistance de son père et sa sœur, c’était moins facile. Ces deux-là voyaient bien comment réagissait Linda et elle était transparente à leurs yeux. Beaucoup trop au vu de leur amusement respectif. Mais le truc était qu’ils avaient raison et s’était sans aucun doute cela qui perturbait Linda. Evidemment, elle avait fait en sorte de ne pas trop parler de la mission. Elle avait donné les éléments essentiels, surtout pour que son père ne se retrouve pas tout seul. Elle ne savait pas combien de temps la mission allait durer et le fait que son père lui dise qu’elle pouvait prendre tout son temps si c’était pour être Alden, ça ne l’aidait pas. Heureusement que sa sœur était là et pourrait donc l’aider. Donc après avoir tout appris pour son nouveau rôle, elle avait commencé par aller dans l’endroit qui lui servirait d’emploi.

    Par la suite, elle savait qu’elle devait se rendre chez elle ou plutôt chez eux. Une fois donc au volant de sa voiture, elle alla jusqu’à son nouveau quartier. Ce dernier était plutôt agréable au premier abord et elle devait avouer que même si elle était très loin d’aimer les banlieues, ici, ça semblait plutôt pas mal. Voyant le camion de déménagement, Linda alla se garer dans l’allée qui serait la sienne pendant tout le temps de la mission. Descendant du véhicule, elle entra dans la demeure, pour alors voir Alden. Il n’avait pas vraiment changé et elle devait d’ailleurs admettre que prendre de l’âge lui allait bien. Se rendant compte qu’elle venait de buguer, il fallait qu’elle bouge et sa simple salutation n’aidait pas vraiment. Mais le sourire qu’il avait sur le visage ne l’aidait pas non plus à se concentrer. Elle connaissait ce sourire, elle l’avait souvent vu et à chaque fois elle fondait devant. Il fallait qu’elle réagisse et elle alla donc poser son sac à main plus loin avant de demander comment elle pouvait aider. Ecoutant sa réponse, elle hocha la tête. Alors qu’elle allait dire qu’elle s’en occupait, Alden l’embrassa sur la joue. Elle en perdit tous ses mots. Ca n’était pas arrivé depuis très longtemps. Se raclant la gorge pour reprendre une certaine contenance, elle fila dans le salon. Autant commencer quelque part et surtout là où son esprit n’allait pas dériver.

    Bouger et faire quelque chose de manuel ne pourrait que l’aider à ne pas songer à tout ça … ou presque. Le fameux baiser sur la joue lui restait en mémoire et elle ne pû s’empêcher de sourire. D’accord, cette mission serait un enfer et le paradis. Deux opposés et en même temps, elle devait avouer que ça lui plaisait beaucoup. L’enfer serait de cacher ce qu’elle ressent et le paradis serait d’être avec lui, de pouvoir rattraper le temps perdu et de jouer le rôle de sa femme. Etrangement, il y avait beaucoup plus d’arguments pour le paradis que pour l’enfer. Haussant les épaules, elle sortit donc les affaires d’un premier carton pour donner vie au salon. Au bout d’un moment, elle entendit des bruits de pas et elle entendit la voix d’Alden. Se tournant vers lui avec un livre dans les mains, elle sourit à ses paroles.

    En effet, mais on pourra rattraper le temps perdu comme ça.

    C’était une bonne chose à ses yeux et elle espérait que ça le serait pour lui également.

    Enfin certaines choses ne changent pas visiblement.

    Sort des comics d’un carton pour les lui montrer.

    Ce sont les tiens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 14 Mai - 12:45






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen & Alden Sterling

Il s'était posé ces mêmes questions un bon bout de temps. Après tout, lorsqu'ils s'étaient mis ensemble, naïf qu'il était encore à l'époque -ou amoureux fou, ça revient à peu près au même quand on y pense-, il s'était déjà imaginé une vie à deux. Qui bien sûr ne pouvait pas arrivée avec ce qu'ils devaient faire une fois sortis de l'académie tous les deux mais oui, il s'était laissé aller à imaginer ce que cela aurait pu donner. Oui, il y était allé de bon train de ce côté là, à se projeter dans un avenir qui n'arriverait jamais. La réalité avait été toute autre au final et même s'il avait lui aussi été un temps heureux avec son ex, la vie avec elle n'avait jamais été aussi simple. Pour la simple et bonne raison qu'elle n'était pas Linda. Alors oui, même s'il était doué dans sa branche, qu'il avait déjà fait des tas de missions pareilles, cela serait forcément différente puisqu'elle serait là. De son côté, les remarques s'étaient faites plus éparses, sa soeur n'étant pas en ville pour le moment, il n'avait pas prévenu cette dernière qu'il allait devoir s'absenter. C'était mieux comme ça, elle s'en faisait pour lui quoi qu'il arrive, il le savait mais au moins elle n'était pas obligé de mentir au petit. Seulement vous pouviez être certains qu'il aurait aussi eu le droit à des remarques sur le sujet si elle en avait eu vent. Au moins une conversation délicate d'éviter comme ça...

Il ne pourrait cependant pas éviter celle qui l'attendait avec la principale intéressée quand elle arriverait ici. Il faudrait bien qu'ils mettent certaines choses au clair pour le bon déroulement de la mission mais il ne savait pas réellement à quoi s'attendre car après tout, lui n'avait jamais eu aucun mal avec les démonstrations publiques d'affection. Il était quelqu'un de tactile et de sociable, pas que Linda ne le soit pas mais elle l'était à sa façon, cette dernière étant pour le coup un peu plus retenue on va dire. Il verrait bien comment se passerait les choses quand elle arriverait. Pour le moment il fallait continuer de décharger le camion, même si ce dernier était déjà à moitié vide, les autres agents s'étant employés à être le plus rapides possibles comme le feraient des pros du déménagement. Il se trouvait dans le salon quand la jeune femme débarqua, s'étant annoncée assez simplement ce qui lui permettait d'être tout aussi bref, bien trop occupé à constater qu'elle était toujours aussi séduisante, affichant oui ce sourire qu'il avait eu en sa présence très souvent par le passé. S'activant en lui répondant qu'elle pouvait commencer à ranger puisqu'il ne restait pas beaucoup de cartons à décharger, il se remettait de la surprise de la revoir comme il le pouvait, agissant comme l'aurait fait celui qu'il était supposé être. On était en plein dans ce qu'il faudrait qu'ils abordent ensemble en matière de limites mais pas le temps pour ça, il fallait faire en sorte de faire repartir les collègues et après une dizaine de minutes, ils purent s'éclipser avec la camionnette et voilà nos deux spécimens enfin seuls.

Prenant donc quelques secondes pour la regarder, comme pour s'assurer qu'elle était bien là et qu'il ne rêvait pas, Alden finit par rompre le silence en tentant de faire un trait d'humour pour décanter d'emblée la situation entre eux. Après tout, comme il venait de le dire, ça faisait quand même dix ans qu'ils ne s'étaient plus vus, de quoi rendre les choses un peu étranges vu qui ils étaient censés joués ici. Il sourit en l'entendant répondre -même si l'espace d'une fraction de seconde il voulu comprendre autre chose par ce qu'elle venait de dire- et se rapprocha alors qu'elle sortait des livres d'un des cartons, avant d'en tirer une pile de comics qui lui appartenait en effet. « Oui, je me suis dis qu'ici au moins j'aurais peut-être l'occasion de lire tous ceux que je n'ai pas encore eu le temps de feuilleter. » répondit-il en souriant, attrapant le reste de la pile pour aller les déposer sur le rebord d'une étagère plus loin. « Et oui, je suis toujours un grand gamin pour certaines choses, tu ne seras pas trop dépaysée. » dit-il en se retournant, la regardant à nouveau sourire aux lèvres, puisqu'il répondait à sa remarque précédente ainsi. Non, certaines choses ne changeaient pas et ne changeraient jamais. « Désolé pour tout à l'heure, mais sur le moment ça semblait être la chose à faire. » poursuivit-il alors, évoquant bien sûr la bise qu'il lui avait fait un peu plus tôt, avançant vers un des autres cartons pour l'ouvrir et continuer le déballage. « Pas que ça t'ai déplu par le passé mais bon, il va falloir qu'on voit ça aussi. Tu veux mettre ça où ? » demanda-t-il en sortant du carton qu'il venait d'ouvrir des petits personnages en faïence, qu'il reconnaissait aisément puisqu'il savait qu'ils appartenaient à la jeune femme.

COSMIC SHEEP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 38


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 14 Mai - 14:13



    Le voir lui faisait du bien. Au fil du temps, elle avait entendu ce qu’il vivait par du bouche à oreille. Ca n’était pas lui qui le lui avait dit en face, mais elle avait fait avec. De toute façon, elle n’aurait pas été le voir pour lui demander directement. Non pas parce qu’elle n’aurait pas pû le faire, mais parce qu’elle savait que ça serait difficile de lui faire face. Elle l’avait aimé sincèrement et l’aimait toujours. Elle savait d’ailleurs que c’était sans aucun doute ses sentiments pour Alden qui avait fait que son mariage avait échoué. Son ex-mari avait compris qu’elle en aimait un autre. Pourtant, elle avait été heureuse dans son mariage, mais apparemment pas assez pour son ex. De son côté, elle savait que ce dernier avait le droit d’être heureux et s’il ne se sentait pas bien avec elle, il avait raison de demander le divorce. Elle savait aussi qu’elle ne pouvait pas le retenir. Il y avait trop de choses non achevés aux yeux de la jeune femme pour pouvoir retenir un homme qu’elle aimait moins que son premier petit ami. Mais ça ne voulait pas dire pour autant qu’elle avait fait un pas vers Alden. Au contraire même, elle n’avait pas été le trouver. Pourtant, elle aurait pû lui parler et lui dire ce qu’elle ressentait. Seulement le temps était passé et elle n’était pas certaine qu’il veuille entendre ce genre de choses. Surtout si ça n’était pas réciproque. Donc, elle avait continué de faire sa vie sans le revoir pendant dix longues années.

    Ca faisait en effet beaucoup. Mais clairement pas assez pour ne pas se ridiculiser en restant bête devant lui en le voyant. Heureusement, elle avait pû se reprendre avant qu’il ne lui parle et qu’il l’embrasse sur la joue. Malgré tout, ça n’était pas simple d’être en sa présence. Ca allait amener un tas de choses à gérer et en y réfléchissant, elle ne savait pas vraiment comment elle allait s’en sortir. En tout cas, elle préférait plutôt réfléchir à la disposition du salon avant que Sterling n’arrive en prenant la parole. Comme elle venait de dire, ils pourraient rattraper le temps perdu en discutant et elle devait avouer qu’elle voulait vraiment savoir ce qu’il avait vécu. Après tout, elle le connaissait assez pour savoir qu’il n’aurait aucun problème à parler … sans s’arrêter. Peut-être en faire une blague d’ailleurs. En tout cas, de son côté Linda devait avouer qu’elle était amusée de voir que Alden avait toujours les mêmes goûts. En tout cas en matière de lecture, car elle avait repéré des comics. Se demandant si c’était vraiment ceux de son partenaire, elle hocha la tête à sa réponse. Le laissant ranger, la brune continua de l’écouter parler.

    Non en effet.

    Elle savait que sur certains points il devait être le même, même s’il avait pris en âge et maturité.

    A l’époque tu étais un gamin, aujourd’hui rajouter le grand devant devrait me prouver que tu as quand même grandit.

    Esquissant un sourire aussi, elle secoua la tête à ce qu’il vint ajouter. L’écoutant jusqu’au bout, elle resta le fixer.

    Tu n’as pas à t’excuser et tu as raison, c’était la chose à faire. En effet à l’époque ça ne me dérangeait pas et ne me dérange pas plus aujourd’hui.

    Rangeant de nouveaux livres, elle lui fit dos avant de le fixer une nouvelle fois. En voyant ce qu’il tenait dans ses mains, elle regarda autour d’elle et pointa du doigt un espace vide sur une étagère pas loin de lui.

    Là-bas ça ira très bien. Il y a assez d’espace pour pouvoir tous les mettre je pense.

    Elle ne les avait pas tous amenés, parce qu’elle ne voulait pas en casser, mais il y en avait quand même quelques-uns qu’elle voulait avoir au plus près d’elle.

    Pour en revenir à ce que tu viens de dire, il va falloir qu’on en parle en effet.

    Il y aurait sans doute des limites à ne pas dépasser et il faudrait en parler tout de suite. Surtout si les voisins débarquaient rapidement. Il fallait donc qu’ils se mettent d’accord sur un maximum de choses.

    Tu avais déjà songé à quelque chose en particulier ? Des limites à ne pas dépasser ? Des choses à ne pas faire ou au contraire à faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 14 Mai - 17:51






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen & Alden Sterling

Après qu'ils aient commencés à ne plus se voir aussi régulièrement, oui, il n'était plus forcément aller lui parler de tout ce qui pouvait bien lui arriver. Il partait plus fréquemment en déplacement, elle avait ses propres missions et puis oui, il ne voulait pas non plus s'imposer auprès d'elle. A tort peut-être mais il se préservait aussi quelque part, parce que d'être en sa compagnie en tant que simple ami c'était difficile à supporter. Loin des yeux, loin du coeur dit un autre proverbe, mais Alden avait franchement envie de dire que celui-là ne se vérifiait pas du tout pour Linda, car même loin de ses yeux, elle était toujours aussi présente dans son coeur. Assez en tout cas pour avoir aussi été une des causes tacites du divorce de notre agent. Même si la majeure raison restait quand même que son ex voulait lui faire quitter le terrain, chose qu'il ne pouvait pas faire. Il était fait pour ce job. Non ça n'était pas prétentieux de sa part de dire ça ou autre mais il ne se voyait franchement pas exercer une autre profession alors forcément, tout ça avait créé un clivage entre eux, assez sérieux pour que le divorce soit la seule option envisageable. Ils ont été heureux eux aussi, il fut même question de fonder une famille à un moment donné mais ça n'aurait jamais pu se concrétiser vraiment parce que c'était avec une autre qu'il avait voulu tout ça à la base. Même s'il avait toujours su que tout ça n'en resterait toujours qu'au stade de l'imaginaire.

Ce qui était beaucoup plus concret en revanche c'était ce qui était en train de se passer ici. En effet, de la revoir lui avait fait plaisir aussi, surtout qu'il ne pouvait que se dire qu'à elle aussi les années avaient profité, son visage n'ayant quasiment pas pris une ride depuis leurs dernière entrevue. Mais ce qui était encore plus concret c'était de devoir commencer à s'installer ici, tout comme d'installer leur couverture et c'est donc pour ça qu'il lui avait fait une bise en la saluant lorsqu'elle était arrivée. C'était un geste naturel pour lui, il l'avait fait des centaines de fois par le passé. Ça et d'autres gestes d'ailleurs, bien plus intimes que celui-ci. Et pourtant vu le contexte, il s'était posé la question de savoir s'il avait bien fait ou non, même s'il savait que bien entendu, un mari et une femme pouvaient avoir ce genre de signe d'affection et qu'elle n'irait pas le lui reprocher, la mission passant avant tout, rappelons-le. Une fois seuls, les faux déménageurs repartis une fois tous les cartons vidés et le système de surveillance bien en place et branché, il était donc temps de s'adresser à l'éléphant dans le couloir, en gros d'aborder certaines choses mais avant, il voulait quand même tenter de dédramatiser la situation en lançant une conversation anodine entre eux.

Ils commençaient donc à ranger le contenu des divers cartons dans le salon tout en discutant et Linda découvrit bien vite que son ancien camarade et accessoirement petit ami avait en effet embarqué ses comics avec lui, arguant comme quoi, certaines choses ne semblaient vraiment pas changées même avec le temps. Il devait bien être d'accord là-dessus et il admit bien entendu qu'il était quelque part resté le gamin qu'il était, bien des années plus tôt dans certains aspects de sa personnalité. Souriant à la réponse qu'elle lui offrit à ce sujet, il acquiesça. « On ne peut rien te cacher. » rétorquait-il donc avant de finalement s'excuser pour ce qui s'était passé avant, arguant qu'il avait penser bien faire pour installer leur couverture et non sans souligner qu'autrefois oui, un tel contact ne l'avait pas dérangée. Il continuait lui aussi de déballer, tombant sur les figurines qu'elle affectionnait tant, lui demandant où elle voulait qu'il les dépose tout en admettant aussi qu'ils devraient parler de tout ça. Déposant ces dernières là où elle le lui indiqua, Alden sourit légèrement en l'entendant dire qu'il avait raison de dire que ça ne l'avait pas dérangée à l'époque mais surtout parce qu'elle venait de dire que ça ne la dérangeait pas non plus à présent. Revenant sur le sujet elle-même, il hocha la tête à sa réponse tout en se rapprochant, prenant le reste des livres contenus dans le carton ouvert. « Bah je pense que si on est censés vendre l'image du couple heureux et toujours mariés après 20 ans, les démonstrations d'affection en présence de témoins sont plus ou moins obligatoires non ? » Ça semblait logique pour sa part en tout cas. « Rien ne te force de le faire quand on sera seuls. » prit-il tout de même la peine d'ajouter, sans trop réellement savoir pourquoi. Après tout, c'était lui qui en avait envie, ce qui n'était peut-être pas la même chose pour elle alors mieux valait qu'il lui fasse comprendre qu'il ne lui en voudrait pas si elle prenait effectivement cette décision là, même si ça serait une déception en un sens, et une possibilité de faire échouer la mission si on les surprenaient ainsi.

COSMIC SHEEP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 38


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 21 Mai - 11:55



    Après avoir été tendue, Linda pouvait finalement se rendre compte que Alden ne semblait pas avoir changé tant que ça. Peut-être qu’il ne le montrait pas. Mais en tout cas, pour le moment, il semblait apprécier sa présence. La jeune femme avait donc été contente de la chose et avait commencé à mettre le salon en ordre. Puis, elle en était arrivée aux livres et elle était amusée de voir qu’il y avait des comics. Voilà de la lecture dont était friand Alden, ça elle le savait parfaitement. Elle n’en lisait jamais. La seule fois où elle l’avait fait, c’était il y a plusieurs années en arrière, quand Alden lui en avait parlé. C’est lui qui lui avait parlé des comics. Elle savait ce que c’était, mais elle ne s’y était jamais vraiment intéressée. Cependant, elle avait pris plaisir à en lire avec lui et peut-être qu’elle s’y remettrait le temps de la mission. Ca ne pourrait pas lui faire de mal de toute façon. Amusée par les paroles de l’homme, elle devait avouer qu’il avait toujours le même sens de l’humour et elle ne doutait pas en effet qu’il était un grand gamin. C’était aussi ça qui lui avait plu à l’époque. Son côté innocent face à l’atrocité du monde. Le fait qu’il prenne les choses comme elles viennent et qu’il vive sa vie comme il l’entendait. Mais, elle lui fit comprendre ensuite qu’il n’avait pas à s’excuser de l’avoir embrassé sur la joue. Ca ne la dérangeait pas du tout, loin de là même.

    Quand il parla des figurines qu’il avait en mains, elle lui donna l’emplacement qui serait parfait avant de lui indiquer qu’ils auraient en effet des choses à voir ensemble. Le bisou sur la joue n’avait pas été une mauvaise chose, mais il allait falloir mettre des limites. En tout cas, c’était ce qu’elle pensait. Non seulement pour eux et leur couverture, mais également pour son propre bien à elle. Linda devrait rester maîtresse d’elle-même et aller trop loin risquait de montrer à Alden qu’elle avait toujours des sentiments pour lui et si ça n’était pas réciproque elle allait clairement se ridiculiser. Donc, elle lui demanda s’il avait déjà songé à quelque chose en particulier. Ecoutant ses propos, elle hocha doucement la tête. En effet, ça semblait logique, mais elle fut surprise par une chose qu’il ajouta très rapidement.

    Tu as raison pour les marques d’affections. Se tenir la main, s’enlacer, s’embrasser ça sera nécessaire pour que notre couverture fonctionne.

    Rien que de le dire de cette façon, ça la rendait nerveuse. Ca faisait tellement longtemps qu’ils ne s’étaient pas vus et qu’ils n’avaient pas pris de nouvelle de l’autre qu’elle ne savait pas comment elle allait pouvoir gérer tout cela sans être un peu trop gourmande.

    Pour ce qui est d’une fois seuls, ça dépendra aussi de toi. Si tu ne veux pas que je sois prêt de toi, je le comprendrai parfaitement.

    Ca faisait mal de le dire, mais si c’était ainsi qu’il voyait les choses alors elle respecterait son choix.

    Mais je pense qu’il faudra garder quand même un peu de proximité au cas où ont soient surveillés. Au moins jusqu’à aller se coucher. Là si tu préfères qu’on fasse chambre à part, je comprendrais également.

    Elle pourrait aller dormir dans la chambre d’ami et le matin mettre tout en place pour faire penser qu’ils avaient passés la nuit dans le même lit.

    Je ne voudrais pas que tu te sentes mal à l’aise à cause de moi.

    Elle esquissa un faible sourire, mais elle disait la vérité. S’il ne se sentait pas à l’aise, elle ne voulait pas l’obliger à faire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 21 Mai - 14:41






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen  & Alden Sterling

Le temps ne l'avait pas fait changer de caractère, pas entièrement en tout cas. Bien sûr que les années qui s'étaient écoulées depuis leur première rencontre l'avait marqué, impossible de dire le contraire, surtout quand on sait combien parfois il était difficile de faire un tel boulot. Mais Alden avait su conserver cette part là de sa personnalité, cette part d'enfance que beaucoup perdait en grandissant mais qui lui permettait sans doute de continuer de voir la vie du "bon" côté. Cela n'était pas de la naïveté, bien au contraire, il n'en restait pas moins conscient de l'évolution de ce monde et des dangers auxquels ils pouvaient tous être confrontés de nos jours mais malgré tout, il restait aussi persuadé qu'il y avait toujours du bon dans l'être humain. Voilà en partie aussi pourquoi il aimait tant ces bandes dessinées, il y avait toujours une histoire derrière ces simples images et le plus souvent, le bien triomphait toujours, même si ça se faisait parfois à un certain prix. Mais oui, pour le coup, cela lui donnait des airs de grand gamin comme il le soutenait devant elle, car en principe, ces comics étaient plutôt ciblés pour un lectorat plus jeune mais bon, lui les appréciait donc il continuait d'en lire faisant fi des éventuels commentaires que cela pouvait faire naître sur le sujet. Puis ça ne semblait jamais vraiment avoir dérangé la jeune femme qu'il en lise. Une chose qu'il avait apprécié chez elle d'ailleurs, cette acceptation de sa personne qui était réciproque en plus. Mais nous nous égarons de l'essentiel alors revenons-en plutôt à nos deux spécimens ici présents.

En effet, ils allaient devoir à un moment ou un autre discuter de comment ils devaient se comporter l'un envers l'autre s'ils voulaient réussir à passer pour qui ils étaient censés être. Mais même s'ils connaissaient, pour ainsi dire, tout de l'autre et ce même d'un point de vue intime, il n'en restait pas moins qu'après une décennie sans le moindre contact, les choses seraient plus compliquées qu'on ne pouvait le penser puisqu'il y avait tout un tas de détails à prendre en compte, y compris oui, le sujet sensible des démonstrations d'affections. Sujet qu'il amena en s'excusant auprès d'elle pour le baiser qu'il avait déposé peu avant sur sa joue pour la saluer. Il fallait qu'ils se posent des limites, c'était impératif pour le succès de la mission mais aussi pour leur propre sauvegarde en effet, les sentiments qu'ils avaient encore chacun pour l'autre ne devant, en principe, pas entrer dans l'affaire. Mais je dis bien en principe, car être en sa présence ravivait forcément ces derniers pour lui. Soulagé de voir qu'au moins elle était d'accord avec lui sur ce point, il exposait donc son point de vue sur la question. A savoir qu'ils devraient forcément présentés les signes habituels qu'un couple mariés comme ils étaient censés l'être peuvent faire dans la vie de tous les jours. Non sans pour autant préciser qu'elle n'aurait pas à en faire de même lorsqu'ils seraient seuls si jamais elle ne le voulait pas. Après tout, ça pouvait être le cas vu qu'ils s'étaient complétements perdus de vue et qu'il ne pouvait pas savoir si oui ou non elle aussi était contente de le retrouver.

La laissant répondre à ce qu'il venait de dire, il hocha la tête, soulagé de voir qu'au moins son analyse de la situation était la même que la sienne. Et si elle avait été surprise par ses paroles juste avant, c'était à son tour de l'être à présent. Pas vouloir qu'elle soit près de lui ? Oh non, pour lui c'était tout le contraire mais il savait très bien qu'il ne pouvait pas avoir satisfaction de ce côté là. Linda repris la parole avant qu'il ne puisse lui répondre et marquait un point, il était plus que probable qu'on les espionnerait, d'une manière ou d'une autre vu qu'ils étaient nouveau ici et que cela éveillerait des soupçons si comme ils le suspectaient le fait que de la famille du terroriste habite le coin, ferait d'eux des espions, involontaires ou non. « C'est pas vraiment mal à l'aise que me sentirait à vrai dire, plutôt frustré en fait mais- » commença-t-il à répondre, s'arrêtant presque aussitôt en réalisant ce qu'il venait de dire. Réflexe dans ces cas de figure, changer de sujet, le plus vite serait le mieux pour semer le doute. « -où est-ce que sont passés les cartons pour la cuisine ? Si je n'ai rien pour préparer le dîner, on va devoir se commander quelque chose. » Pas son meilleur mensonge, lui qui était quand même un peu -si on peut dire- expert en la matière d'en avoir fait son boulot. Mais ça pourrait au moins passé puisqu'il savait qu'elle avait toujours apprécié son don pour la cuisine, lui offrant donc une diversion assez crédible pour qu'elle ne s'attarda pas sur ce qu'il venait de dire juste avant.

COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 38


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 21 Mai - 16:50



    Le présent était le plus important en cet instant précis. Revenir sur le passé n’était pas forcément une bonne chose. Ca l’était pour se rappeler des bons moments et de toutes les fois où ils s’étaient amusés avec leurs amis, mais également entre eux. Que ça soit au début de leur relation amicale ou quand cette dernière avait pris un tournant plus intime. Cependant, Linda se devait se concentrer sur le fait qu’ils allaient jouer un couple et que Alden avait raison. Ils devaient pouvoir savoir comment se comporter avec l’autre. Parlant donc de limites et ce qu’ils pouvaient ou devaient faire, la jeune femme donna son avis après que son interlocuteur l’ai fait. Apparemment ils étaient d’accord sur ce qu’ils pouvaient faire. De plus, comme ils étaient nouveaux, ils seraient probablement surveillés au départ. Donc, ils devraient être crédibles presque vingt heures sur vingt-quatre. Donc pour les marques d’affections, ça serait à faire et Linda risquait de ne pas avoir trop de mal à en avoir. Après tout, c’était avec Alden, mais elle ne préféra pas le préciser. A la place, elle continua de parler, parce que ce qu’il venait de dire la rendait un peu perplexe. Cependant, elle pouvait comprendre qu’il ne puisse pas être à l’aise. Ce fut ainsi qu’elle lui indiqua qu’une fois seuls dans la maison, elle ne le collerait pas si ça n’était pas ce qu’il voulait. Après tout ils étaient deux adultes, donc s’il n’était pas à l’aise, il n’irait pas lui forcer la main. En l’écoutant répondre, elle devait avouer qu’elle fut surprise quand il parla de frustration. En quoi cela aurait-il un tel impact sur lui ? Quel genre de frustration ? Malheureusement, elle n’eut pas le temps de poser la question car il reprit la parole pour demander où étaient les cartons pour la cuisine. Oh elle voyait bien que quelque chose n’allait pas, mais elle préféra d’abord répondre à sa question.

    Ils doivent sans doute être dans la cuisine.

    C’était sans aucun doute le plus logique à moins qu’ils soient dans l’entrée et que rien n’ait été distribué encore pour le moment.

    Donc tu cuisines toujours ? C’est sans doute la seule bonne nouvelle de la journée. Mais c’est moi qui risque d’être frustrée cette fois-ci, vu le nombre de plats que tu sais cuisiner. Je vais devoir faire beaucoup de sport pour éliminer tout ça.

    Souriant, elle avait fait exprès de parler de frustration pour voir sa réaction, mais elle plissa les yeux en continuant de le fixer.

    Sauf si ça n’est pas de ce genre de frustration là dont tu voulais parler ?

    Se faisait-elle des idées ? Devrait-elle plutôt ne pas aller sur ce chemin plus que dangereux ? C’était tentant, elle devait bien l’avouer et sa curiosité avait envie de savoir de quoi il pouvait bien parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 21 Mai - 17:53






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen & Alden Sterling

La mission. Voilà tout ce qu'il devait garder en tête. Le reste devait devenir secondaire, il le savait très bien et il parvenait toujours à faire la part des choses mais voilà, quand il s'agissait de Linda, il n'y parvenait jamais vraiment. Certains diraient que c'est une faiblesse, mais lui voyait ça d'un autre oeil car si même après toutes ces années il pensait toujours à elle de cette façon, cela voulait bien dire quelque chose. Ça n'était pas de la simple nostalgie ou une passade comme on pourrait le croire. Non, il l'avait aimé et l'aimait toujours, de la voir de nouveau là devant lui ne faisait que le confirmer. Mais il ne pouvait pas prendre le risque de faire capoter la mission juste pour ça alors il se devait de ne rien laisser paraître. Ils retrouvaient leur aisance de dialogue assez facilement, se cherchant toujours gentiment entre eux, jusque là rien d'anormal. Il était normal qu'ils doivent reprendre un peu leurs marques l'un avec l'autre après tout ce temps passé sans se voir. Et franchement, si on les observait ainsi d'un oeil extérieur, sans savoir leur relation passée, qui pourrait honnêtement dire qu'avant ce jour ils ne s'étaient pas vu depuis toutes ces années ? Pas grand monde tant il y avait une complicité innée entre ces deux là. Mais dans le fond c'était justement pour ça que cette mission n'en était que plus complexe d'un point de vue personnel. Parce que justement, paraître amoureux de cette femme était sans doute la chose la plus aisée qui soit pour lui puisqu'il l'avait été dès l'instant où son regard s'était posé sur elle à l'académie.

En bons agents qu'ils étaient et conscients de la tâche et des contraintes que cette mission imposait, ils se devaient de poser des limites. Je sais, dis comme ça c'était étrange de se dire qu'ils allaient réellement parlé de ce genre de choses comme s'ils négociaient les termes d'un contrat mais il fallait passer par là s'ils voulaient éviter de vendre la mèche en faisant ou disant quelque chose qui laisserait penser à quelqu'un d'extérieur qu'ils n'étaient pas qui ils étaient censés être. La possibilité qu'ils soient rapidement mis sous surveillance était grande alors à la réflexion, Linda n'avait pas tort, ils devraient aussi se montrés proches même s'ils étaient seuls dans la maison. Mais quelque chose qu'elle dit le fit réagir, un lapsus révélateur, si on peut dire, puisqu'il répondit de manière directe, ne se rendant compte que sur le moment de ce qu'il venait de faire, tentant donc de dissimuler ça en changeant de sujet presque aussitôt. C'était ridicule, il le savait mais il priait vraiment pour qu'elle n'ait pas entendu ce qu'il venait de dire et qu'elle ne lui demanderait pas ce qu'il avait voulu dire en parlant de frustration.

Soulagé de l'entendre lui répondre sans faire mention de ses paroles incriminantes, il se tourna pour aller jeter un coup d'oeil vers la cuisine, histoire de localiser les cartons qui étaient censés contenir le matériel nécessaire. Il avait repéré celui sur lequel figurait "poêles & casseroles" écrit au marqueur quand elle repris la parole pour lui dire qu'elle considérait ça comme une bonne nouvelle d'apprendre qu'il cuisinait toujours. Se dirigeant d'un pas vers les cartons qui étaient dans son champ de vision, il s'arrêta net cependant quand elle utilisa à son tour -et exprès, ça il le savait- le mot frustration à son tour, lui faisant comprendre qu'elle avait bel et bien entendu ce qu'il avait dit avant. Ne se retournant pas totalement vers elle encore à ce moment là, il voyait bien que cela semblait l'amuser mais comment devait-il prendre ça au juste ? Surtout qu'elle parlait d'éliminer les calories de ses petits plats, ce qui forcément faisait là encore remonté certains souvenirs. Lui faisant à nouveau face tandis qu'elle demandait si c'était bien de ce genre de frustration là qu'il parlait, Alden la fixa quelques secondes sans rien dire. Il analysait la situation. Conscient qu'il était là face à un choix, à une opportunité qui qui sait, ne se représenterait peut-être plus jamais. Ce genre de choix, il en avait déjà fait dans sa vie mais celui-là serait sans doute le plus important de sa vie -ou de ce qu'il en restait-. Il ne pouvait donc pas se planter. « Non, ça n'était pas de ce genre de frustration là dont je parlais. Et je crois que tu le sais. » répondit-il, se rapprochant à nouveau d'elle.

COSMIC SHEEP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 38


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 28 Mai - 10:55



    Avoir un lapsus pour Linda était peu commun. En tout cas, elle faisait en sorte de ne pas trop en faire. Encore plus quand elle était face à son père et sa sœur. Cependant, face à ses amis ou même Alden, par le passé, elle en avait fait un paquet. Mais aujourd’hui c’était à son tour à lui. Elle ne le remarqua pas tout de suite. Ce fut son changement de sujet qui lui permet de voir que quelque chose n’allait pas. Le fait qu’il détourne le sujet n’était pas pour rien. Alors, elle repensa à ce qu’il venait de dire et même si elle fit semblant de ne pas y prêter attention tout de suite, elle le laissa se diriger vers la cuisine, avant de reprendre la parole. Bien évidemment, elle utilisa le terme de frustration dans ses propos. Elle ne pouvait pas passer à côté d’une telle occasion. En même temps, elle devait avouer qu’elle était curieuse. Il y avait eu beaucoup de frustration pour eux à l’époque. Le fait qu’elle ne soit pas prise au sérieux, son lien à lui avec les comics … Les gens parlent et peuvent parfois faire mal avec leurs mots. Mais Linda c’était faite à tout cela. Puis, il y avait eu la frustration de ne pas parvenir à contrôler ses sentiments envers Alden. Elle n’avait pas voulu mélanger le travail et le plaisir, mais elle n’était pas parvenue à le faire. Elle avait flanchée, mais elle n’en était pas pour autant mécontente. Au contraire même, elle était heureuse avec lui. Il la rendait heureuse. Puis vint la frustration de devoir se rendre compte que leur emploi allait prendre beaucoup de place dans leurs vies et qu’ils n’avaient pas les mêmes spécialités.

    Cette frustration-là avait été la plus dure, parce que ça avait mis un terme à leur relation. Cette dernière avait été la seule véritable qui comptait aux yeux de la jeune femme. Même en ne voyant plus son partenaire pendant des années, il restait toujours dans son esprit et son cœur. C’était à la fois effrayant et apaisant. Il n’était pas là physiquement, mais dans son esprit, elle pouvait le revoir sourire, l’entendre rire, le revoir heureux, triste et toutes les émotions qu’ils avaient partagés quand ils étaient ensemble. C’était étrange, parce qu’elle ne ressentait pas ça pour tout le monde. Pas aussi fort en tout cas. Donc, en parlant de frustration, elle ne savait pas de quoi il parlait exactement et quand il fit demi-tour, elle décida de jouer sur le terme. Commençant par indiquer que faire la cuisine était une bonne chose, vu qu’il était un excellent cuisinier. Puis, elle enchaîna sur la frustration dont elle pensait en parlant de cuisine, avant de vouloir savoir ce que lui voulait dire quelques secondes plus tôt. Elle le vit alors ne plus bouger, comme s’il était pris au piège. Linda eu quelques secondes d’hésitation, songeant à effacer ce qu’elle venait de dire. Elle ne voulait surtout pas le mettre mal à l’aise. A la place, elle attendit quelques secondes, avant de voir Alden se tourner complètement vers elle et prendre la parole, tout en revenant dans la même pièce. Mais il continua d’avancer et ce fut à son tour de rester silencieux avant de secouer la tête.

    Non … Je ne sais pas de quoi tu parles.

    Menteuse ! Oui totalement, mais elle ne se voyait pas dire qu’elle savait parfaitement de quoi il parlait. Malheureusement le fait qu’il s’approche, la faisait se tendre. Tout ce qu’elle ressentait était en première position dans son esprit et s’il venait se coller à elle, Linda n’était pas certaine de pouvoir se retenir de l’embrasser. Chose qui n’est pas du tout conseillé … si ? Non, elle devait se retenir. Le plus possible.

    De quoi parles-tu ?


    Elle tenta de prendre un air détaché, mais elle savait aussi qu’en posant cette question, elle risquait d’aggraver les choses. Malgré tout, elle n’avait pas pû s’en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 28 Mai - 12:39






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen  & Alden Sterling

Il y avait des avantages et des inconvénients à se connaitre aussi bien que ces deux là pouvaient le faire depuis toutes ces années. Dix ans de séparation n'avait pas entamer grand chose de ce côté là puisqu'il pouvait encore dire qu'elle était restée la même et elle pouvait sans doute en faire autant. Alors forcément, quand il s'était mis à changer de sujet après avoir lâché une phrase qui pouvait avoir -ok, qui avait réellement- un autre sens dans un autre contexte, il se doutait qu'elle comprendrait tout de suite ce qui venait de se passer. Changer de sujet de cette façon était une solution, face à une autre personne qu'elle, ça aurait largement pu passé mais voilà, elle aussi connaissait les techniques de communication et savait donc qu'il tentait là de noyer le poisson. Cependant, il cru avoir réussit à s'en sortir puisque la jeune femme ne semblait pas avoir relevé, enfin en apparence du moins, ce qui le rassura et il tenta donc de sauver la face en cherchant du regard le carton qu'il était venu chercher en se rendant vers la cuisine mais lorsqu'elle repris la parole, il compris que tout ça n'avait été qu'un répit temporaire. Une façon pour elle de jouer avec lui à sa manière avant de le mettre au pied du mur, puisqu'elle avait bel et bien entendu ce qu'il avait dit. Ce qui évidemment, lui faisait dire qu'elle avait bien compris de quelle sorte de frustration il avait fait état auparavant. Ce qui le mettait face à un choix à faire, et quand on est habitué à devoir faire des choix difficiles, analyser la situation tout en pensant à tous les scénarios possibles suite à une telle décision, Alden savait qu'il devait réagir. Ce qui ne rendait pas les choses plus faciles pour autant pourtant, parce qu'il savait qu'il prenait un risque. Le type de risque même qu'en général il tentait toujours d'éviter. Mais encore une fois, il s'agissait de Linda ici et forcément, ça changeait la donne.

Se retournant donc vers elle après un temps d'arrêt, il voulait voir s'il avait raison et surtout tâter le terrain avant de se lancer complétement. Il voulait se laisser une porte de sortie si jamais ça tournait mal. Faire croire qu'il ne faisait que la taquiner, qu'il rentrait dans son personnage ou quelque chose dans ces eaux là. Un mensonge évidemment mais qui pourrait passer, s'il se montrait plus convainquant cette fois-là. Voilà pourquoi il avançant avec précaution vers elle, soutenant son regard. Car si elle avait pu voir clair dans sa tentative de détourner la conversation plus tôt, lui voyait tout aussi bien dans son regard qu'elle ne disait pas la vérité. Elle se retenait de sourire, c'était presque imperceptible pour les autres mais il voyait le coin de ses lèvres à peine relevé et ses muscles faciaux tentés de se contrôler. Sans compter cette légère hésitation dans sa voix. « Vraiment ? » soutint-il face à elle tout en continuant de rebrousser chemin pour se rapprocher d'elle. Mais elle tenait bon. Il ne s'en étonnait même pas, Linda aimait avoir le dernier mot, c'était dans son caractère, il le savait et il aimait ça chez elle. Comme tout un tas d'autres choses bien sûr. Se plantant devant elle alors, ses bras qu'il venait de croiser ne se trouvant qu'à quelques centimètres de sa poitrine vu leur différence de taille, il pris l'air de la réflexion avant de reprendre la parole. Oh oui il savait qu'elle allait le détester pour ce qu'il s'apprêtait à faire mais elle l'aurait voulu à jouer celle qui ne comprenait pas. « Du genre de frustration qu'on a connu à l'époque. Dans les premiers cours de corps à corps, quand tu étais sur moi et que je n'avais qu'une idée en tête, te retirer ce stupide t-shirt trop serré et entamer un autre type de corps à corps. Ou quand on a fini l'exercice de plongée et que tu respirais fort en sortant du bassin, essoufflée. Tu vois de quoi je parle ou je dois continuer à te faire une liste ? » Coup bas qu'il venait de lui faire ici mais il fallait bien qu'il lui fasse comprendre qu'il avait vu clair dans son jeu, non ? Ok, il aurait pu faire ça d'une toute autre manière, je vous l'accorde, mais où serait le fun dans tout ça alors ?

COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 38


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 28 Mai - 13:13



    Leurs propos et leurs échanges faisaient penser à Linda qu’elle avait vu Alden hier. C’était étrange, mais elle avait toujours eu cette impression. Ce sentiment qu’ils se connaissaient depuis toujours. Pourtant, ils ne s’étaient connus qu’après leurs adolescences, mais c’était quelque chose de naturel qui s’était créé entre eux. Un lien imperceptible pour les autres, mais quelque chose de fort pour eux deux. En tout cas, ça l’avait toujours été pour elle. Elle savait que ça l’avait été pour lui aussi à l’époque. Mais aujourd’hui, elle ne pouvait pas dire si c’était toujours le cas. Après tout, elle devait réapprendre à le connaître. Même physiquement, il y avait peu de changements, peut-être que mentalement il n’était plus du tout le même. Enfin, pour le moment, il semblait assez similaire à celui qu’elle avait connu. Ce fut donc sans doute pour cela qu’elle connaissait très bien la signification des propos de son ami. La frustration … Oh oui elle voyait très bien de quoi il parlait et elle devait empêcher son cerveau de lui amener des images trop nettes. Malheureusement, elle ne pouvait pas contrôler l’homme qui se retournait vers elle et qui se rapprochait dangereusement. A quoi jouait-il exactement ? Elle n’en avait pas la moindre idée, mais quand il croisa les bras, si près d’elle, elle serra les dents pour éviter d’inspirer trop fortement. Il savait comment s’y prendre avec elle. Encore une fois c’était une bonne chose et une frustration. Tient, le revoilà ce terme. En cet instant, c’était elle qui l’était et elle n’aimait pas ça du tout. Alors, à la place, elle garda son regard fixé dans celui de Alden et l’écouta avec attention. Toute autre personne aurait été choquée, lui aurait mis une gifle ou l’aurait traité de pervers, mais pas Linda. Au contraire, elle adorait savait qu’il se souvenait de tout ça. Evidemment, son « vraiment ? » aurait dû lui mettre la puce à l’oreille, mais elle avait été plus concentrée sur les déplacements de son interlocuteur. Ca allait lui couter cher, surtout en entendant ce qu’il énonçait. En l’écoutant lui demander s’il devait continuer la liste, elle plissa légèrement les yeux avant de secouer doucement la tête.

    Aussi intéressante que doit être cette liste, tu peux t’arrêter là.

    A son tour, elle croisa les bras, faisant remonter sa poitrine exprès pour le perturber.

    Premièrement, ça n’est pas de ma faute si tu pensais uniquement à me retirer mes vêtements à l’époque. Deuxièmement, tu n’as jamais pu résister à une certaine partie de mon corps que tu viens de citer.

    Elle n’avait d’ailleurs jamais su pourquoi il aimait autant sa poitrine, mais elle ne pouvait clairement pas dire qu’il ne savait pas y faire avec elle.

    Troisièmement, nous étions doués pour nous frustrer déjà à l’époque.

    Souriant en coin, elle se souvenait des fois où ils se chauffaient avant de faire exprès de devoir aller en cours ou de sortir avec des amis, laissant l’autre pantelant. Décroisant les bras, elle se colla à ceux croisés d’Alden.

    Donc pour en revenir à notre conversation précédente, tu serais frustré si nous dormions dans le même lit sans que rien ne s’y passe ?

    Oh elle jouait avec le feu, elle le savait parfaitement, mais en même temps, une part d’elle voulait connaître cette réponse.

    Je risque également de l’être et tu sais à quel point je déteste être frustrée.

    Le fixant, elle posa une main sur les bras de l’agent, pour les lui faire décroiser et elle continua de le fixer dans les yeux.

    Tu as raison, la frustration n’est pas une sensation agréable. Il faudrait changer cela avec une sensation plus agréable.

    Baissant les yeux quelques secondes pour fixer ses lèvres, elle releva le regard vers ses yeux, pour tenter de savoir si lui aussi avait envie de l’embrasser. Si la réponse était non, elle risquait d’être très mal à l’aise, mais si c’était oui … A vrai dire, si c’était oui, ils risquaient de ne pas finir de débarrasser le reste des cartons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 28 Mai - 17:56






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen & Alden Sterling

Clairement, ils retrouvaient leurs marques assez vite. Ils n'étaient ensemble que depuis une heure à présent mais ils parlaient avec aisance comme s'ils ne s'étaient jamais quittés. Un avantage qu'ils avaient toujours eu pour eux à l'époque de l'académie d'ailleurs, puisqu'ils se comprenaient, parfois même sans se parler et il y avait cette alchimie évidente entre eux. Ce qui pouvait en effet laisser penser qu'ils s'étaient toujours connus pour en arriver à tout ça mais c'était bel et bien à la vingtaine entamée qu'ils s'étaient croisés pour la première fois. Que voulez-vous, certaines personnes étaient faites pour se trouver et s'entendre comme personne, une évidence quand on parlait de ces deux là en les voyant interagir l'un avec l'autre, dans n'importe quel contexte d'ailleurs. Sans doute aussi pour cette raison qu'on avait choisit de les rassembler pour cette mission vu qu'il était essentiel qu'ils parviennent à maintenir leur couverture pour obtenir des informations précieuses dans la traque du responsable des derniers attentats perpétrés dans la capitale du pays. Alors bien sûr qu'elle avait très bien remarqué son lapsus, un tel agent aussi expérimentée qu'elle l'était le voyait, mais bien sûr, puisqu'il s'agissait de lui, elle pouvait le dire avec encore plus de conviction. Linda avait raison de penser qu'au final il n'avait pas beaucoup changé, puisqu'il avait clairement gardé son côté incisif dans ce genre de situation, joueur même si on peut dire et puisqu'elle voulait joué à la plus maline avec lui, Alden se devait d'entrer dans le jeu non ? Ok, il aurait tout aussi bien pu continuer à chercher les poêles dans la cuisine mais bon, puisqu'ils parlaient de frustration, ces années sans la voir et à garder en lui ses sentiments pour elle pesaient dans la balance à présent. C'était prendre un risque c'est vrai, car elle pouvait tout à fait ne faire que jouer justement, mais son instinct lui espérait bien ne pas se tromper en pensant que ça n'en était pas vraiment un dans le fond.

Impression confirmée de plus en plus à la façon qu'elle réagit face à ses paroles, le défiant d'aller plus loin en lui demandant de préciser ce qu'il disait en parlant de frustration. Ce qu'il fit alors, sans détour d'ailleurs. Bah quoi, quitte à se lancer, autant y aller franchement non ? Puis il n'allait pas lui laisser l'avantage puisqu'elle pensait le mettre au défi ainsi. Il devait bien lui prouver qu'il était capable de le relever et il le fit, en évoquant certains de leurs souvenirs communs, des exemples de frustration qu'il avait rencontré par sa faute pendant leur formation à Quantico. Pour le coup, Alden était plus que direct et oui, face à n'importe qui d'autre, il se serait attendu à se prendre une gifle mais si elle pouvait se vanter de le connaître aussi bien, il pouvait en faire autant et il savait donc qu'elle ne serait pas choquée, bien au contraire. La voyant plisser les yeux, il esquissa un sourire puisque c'était là un premier signe de victoire. Il savait qu'il venait de faire mouche mais pas question de trop montrer qu'il jubilait d'un tel résultat. Surtout qu'il fut bien assez vite concentré sur autre chose -ou plutôt une autre vue- qui s'offrait face à lui suite à le confirmation faite par la jeune femme lorsqu'elle lui dit qu'il n'avait pas à continuer d'énoncer la suite de sa liste. Oh elle aussi savait ce qu'elle faisait en imitant sa posture, c'était donc un partout la balle au centre à ce stade entre eux.

Mais ce fut Linda qui marqua bien rapidement un nouveau point. Il s'attendait à ce qu'elle lui réponde, elle avait toujours eu du répondant et il trouvait ça tout à fait sexy chez une femme et surtout chez elle. Ouvrant la bouche pour tenter de se justifier face à ce qu'elle venait de dire mais elle était plus rapide que lui et il acquiesça simplement à son second argument puisque c'était totalement vrai. Tout comme ce qu'elle ajouta l'était. Ils avaient eu bien des occasions de se sentir frustrés à cette époque. C'était d'ailleurs vraiment surprenant que malgré leur relation, ils aient réussi à continuer leur entrainement sans que cela ne se ressente dans leurs notes et parcours. Relevant légèrement le menton quand la jeune femme vint se coller à ses bras, il soutint son regard lorsqu'elle continua son petit discours et n'en dévia qu'une seconde pour regarder la main qui venait de se poser sur son bras. Ok, si ça ça n'était pas un signal pour lui, qu'est-ce qui le serait ? Mais juste au cas où, ce qu'elle dit ensuite acheva de lui faire comprendre où elle voulait en venir. Haussant un sourcil pour confirmer ses dernières paroles, la frustration ne lui réussissait pas en général. Esquissant un sourire en coin avec ce qu'elle dit pour conclure, Alden savait à présent qu'il avait bien fait de se retourner et tenter sa chance. « Je crois savoir quoi faire pour atteindre cet objectif là. » répondit-il, la voyant regarder ses lèvres avant de le regarder à nouveau. Un autre signe immanquable pour lui, sachant de ses cours la signification de ce regard là. Voilà pourquoi il décroisa enfin ses bras, laissant une de ses mains s'aventurer vers la joue de Linda, tandis que son visage se rapprocha encore du sien, jusqu'à ce que ses lèvres terminent leur course sur les siennes quelques secondes plus tard. Une sensation familière, que celle d'un tel contact mais pourtant bien meilleur cette fois-ci, sans doute ironiquement par la frustration de toutes ces années.

COSMIC SHEEP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 38


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 4 Juin - 9:48



    Monsieur voulait jouer au plus malin. Il y arrivait très bien d’ailleurs. Parler de tels instants ensembles lui rafraichissait la mémoire. En même temps, elle ne les avait pas oubliés. Alden était un amant doux et tendre, mais il savait aussi être fougueux et inventif. Donc, le fait qu’il parle de tout cela lui avait fait plisser les yeux. Il marquait des points et Linda était bien décidée à continuer sur cette lancée. Oh, elle savait que c’était un terrain glissant, mais quelque part, elle voulait en savoir plus. Ressentait-il la même chose ? Etait-ce juste un jeu ? Si s’en était un, elle serait clairement déçue et ne saurait plus où se mettre. Elle ne voulait pas tout perdre et encore moins la présence d’Alden. Donc, elle se devait d’être prudente, mais en même temps, elle voulait prendre un risque. En le voyant esquisser un sourire, elle comprit qu’il était fier de lui. Petit malin ! Décidant donc de ne pas le laisser remporter la guerre, Linda prit la parole, tout en mettant en valeur sa poitrine. C’était un endroit dont il aimait prendre soin par le passé et elle appréciait énormément qu’il le fasse. Reprenant le terme de frustration à nouveau, il était vrai qu’ils étaient doués pour ça l’époque et apparemment c’était toujours le cas. Mais, elle voulait savoir s’il serait frustré de partager son lit avec elle, sans pouvoir la toucher.

    Continuant de parler, elle décida de devenir tactile. Ca n’était pas son point fort avec les autres. Etrangement avec lui, elle savait qu’elle ne serait pas jugée. Il l’avait dit, quelques minutes avant, qu’elle n’était pas à l’aise avec ça. Donc, il la comprenait. Mais cette fois-ci, il y avait l’envie de le toucher et en même temps de jouer avec ses nerfs. Se collant à lui, elle continua de parler en expliquant qu’elle détestait être frustrée et qu’il s’avait cela. Puis, elle posa sa main sur les bras de l’homme pour qu’il les décroise. Parlant de sensations plus agréables, elle fixa ses lèvres avant de le regarder à nouveau dans les yeux. Elle ne savait pas du tout s’il irait jusqu’à l’embrasser, mais elle croisait les doigts pour qu’il le fasse. Haussant les sourcils quand il indiqua qu’il savait comment atteindre cet objectif, elle resta silencieuse pour le regarder faire. Sentant sa main contre sa joue, elle se retint de se mordre la lèvre. A la place, elle le vit se rapprocher d’elle. Sentant ses lèvres contre les siennes, elle le laissa faire tout en fermant les yeux. Linda ne voulait pas que ça s’arrête, mais elle ne voulait pas non plus lui faire peur en lui sautant dessus. A la place, elle posa une main sur son torse et bougea légèrement les lèvres pour lui donner le signal qu’elle ne le repousserait pas. Elle attendait cela depuis tellement longtemps qu’elle n’allait pas du tout le repousser. Laissant sa main aller du haut de son torse jusqu’à son ventre, elle pouvait sentir les muscles de l’agent et elle devait avouer qu’il semblait s’être entretenu au fil des années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Dim 4 Juin - 18:47






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen  & Alden Sterling

En général, il est vrai qu'Alden aimait ce genre de jeux d'esprits mais évidemment, dans un tout autre contexte. Mais avec Linda, l'essentiel de leurs échanges dès leur rencontre étaient ainsi construits alors pour eux, c'était quasiment une seconde nature et même une décennie passée sans se voir ou se parler ne semblait pas avoir pu faire disparaître ça. Ce qui se confirmait de plus en plus puisqu'il n'avait pas fallu bien longtemps pour qu'ils en reviennent à une telle connexion. Fallait-il y voir un signe ? Peut-être bien oui, mais il ne voulait pas non plus aller trop vite en sautant sur une conclusion qui n'avait pas de fondements. Mais évidemment, en la voyant revenir sur ce qu'il voulait entendre par frustration, le cherchant clairement se faisant, il s'était dit qu'il y avait anguille sous roche. Cependant, est-ce qu'il voulait que ça soit ça ou était-ce vraiment elle qui tentait de lui faire passer un message ? Pour être sûr de lui, il avait donc pris le parti d'évoquer leurs souvenirs communs à l'académie pour expliquer de quelle type de frustration il avait voulu parler vraiment plus tôt. Mais bien sûr, tout en voulant en effet jouer au plus malin avec elle par la même occasion.

Il aurait du savoir qu'elle n'allait pas se laisser faire aussi facilement mais c'était encore une fois un réflexe chez lui. Il savait qu'elle allait le faire et il n'attendait que ça, de voir ce qu'elle allait pouvoir lui répondre pour lui faire regretter d'avoir cru qu'il pourrait avoir le dessus avec elle -remarquez, il n'avait jamais eu le moindre problème à la laisser prendre le dessus par le passé...- car c'était toujours à double tranchant. C'était aussi sûrement pour ça qu'il n'avait jamais pu trouver quelqu'un comme elle, Linda étant la seule à avoir un tel comportement avec lui naturellement. Et s'il savait qu'elle aimait le voir croiser les bras ainsi, la jeune femme savait aussi où frapper pour lui rendre la pareille en croisant les siens, mettant de ce fait sa poitrine en avant. Oeil pour oeil avec une toute autre tournure en quelque sorte. Elle avait raison, déjà à l'époque, ils savaient se frustrer mais la question qu'elle lui avait posé méritait une réponse. Surtout qu'elle déposait sa main sur ses bras maintenant, elle qui n'était pas vraiment tactile habituellement. Ça il le savait et il avait toujours été fier qu'elle puisse donc l'être avec lui.

Il l'écoutait donc parlé, tentant de rester le plus concentré pour ne pas mal interprété ses paroles même si c'était difficile vu ce qu'elle faisait. Surtout quand elle dit qu'elle préférerait plutôt des sensations plus agréables que de la frustration, regardant ses lèvres au passage. Oui là, plus de doute sur le message qu'elle voulait faire passer. Et plus de doute pour lui sur ce qu'il devait faire alors. Se penchant vers elle après avoir repris la parole pour l'avertir qu'il pensait avoir une solution, il fit le premier pas. Ce fut sa main qui le fit en vrai, se posant sur sa joue avant qu'il ne vienne l'embrasser doucement. Rassuré de la sentir lui répondre après quelques secondes, sentant une de ses mains venir se poser sur son torse. Se rapprochant un peu plus pour pouvoir mieux l'embrasser, il sourit contre ses lèvres lorsque cette dernière descendre sur lui. « S'il te gênes, tu peux t'en débarrasser tu sais. » L'humour dans un moment pareil, ça c'était bien Alden mais lui non plus ne voulait pas la faire fuir en se montrant trop entreprenant. Même si par le passé il n'avait pas eu tant de scrupules, il faut bien le dire. Mais c'était le passé, et là c'était le présent. De là à penser à l'avenir... Il ne pouvait qu'espérer qu'il y en aurait bel et bien un avec tout ça. Car maintenant qu'il l'avait retrouvé, il comptait bien la garder dans sa vie.

COSMIC SHEEP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 38


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Lun 5 Juin - 12:58



    Par le passé Linda avait vu des personnes songer qu’ils étaient plus intelligents ou plus fort qu’elle. Pour l’intelligence, elle ne pouvait quantifier. Chacun a ses propres connaissances et savoirs. Mais, pour la force, elle pouvait clairement faire comprendre qu’elle n’était pas aussi petite et sans défense que certains pouvaient l’imaginer. Elle en avait mis du monde au tapis, non seulement physiquement, mais aussi verbalement. Ca l’avait beaucoup amusé avec certaines personnes d’ailleurs. Concernant Alden, elle l’avait fait également. Après tout, il avait du répondant et c’était bien plus marrant quand la personne en face pouvait se défendre par elle-même. Sterling était doué pour ça et c’est pour cela qu’elle savait qu’elle pouvait jouer avec lui en cet instant. Non seulement en répondant à ses propos, mais aussi en devenant tactile. Parler n’était pas toujours évident pour elle, mais quand il fallait se défendre ou s’amuser ou ici, frustrer quelqu’un d’autre, elle pouvait le faire sans trop de problème. D’ailleurs, comme elle venait de le dire, ça avait souvent été le cas à l’époque de l’académie. Elle s’en était beaucoup amusée et elle avait aussi pû voir qu’elle aurait parfois du faire profil bas.

    Cependant, c’était amusant de voir que Alden comprenait les mêmes choses. Il n’avait pas beaucoup changé et Linda avait envie de savoir quel homme il était devenu. A l’époque, ils avaient discutés du genre d’agent qu’ils voulaient devenir. Ce qu’ils voyaient dans leur futur dans leur emploi, mais aussi pour eux. Ce dernier n’avait pas pû se mettre en place malheureusement. Malgré tout, Linda était contente de pouvoir le retrouver aujourd’hui et constater que ce qu’elle avait toujours aimé le plus chez lui était toujours présent. L’agent avait de quoi être fier de voir qu’elle était tactile avec lui. Il était le seul ou en tout cas l’un des seuls avec qui elle l’était. Il n’y avait que son père et sa sœur qui pouvaient dire que Linda était tactile. Mais avec l’homme qui lui faisait face, elle n’avait sû pourquoi, mais elle aimait le toucher, l’avoir contre elle. C’était sans doute lui qui avait déteint sur elle, mais elle s’en fichait. Elle avait apprécié cela à l’époque et elle espérait pouvoir le refaire le temps de cette mission.

    Oui, seulement pour un temps, parce qu’ils devaient se faire passer pour un couple. Seulement avec leur joute verbale, Linda se demandait si ça ne pouvait pas être plus qu’un temps. Peut-être que son imagination lui jouait des tours, mais quand il vint poser sa main contre sa joue avant de l’embrasser, elle ne pû résister longtemps. C’était ce qu’elle voulait. Qu’il l’embrasse après toutes ses années et c’était en train de se produire. C’était à la fois étrange et familier. Posant une main sur son torse, elle pouvait sentir que monsieur ne s’était pas laissé aller. D’accord, il devait être en forme au vu de leur métier, mais elle devait avouer qu’elle appréciait ce qu’elle pouvait sentir sous le haut de son partenaire. Ayant répondu à son baiser, tout en caressant son torse, elle le sentit se rapprocher et elle en fut particulièrement contente. Au moins il ne la repoussait pas. Si ça avait été le cas, elle aurait été particulièrement mal à l’aise. Mais monsieur avait une autre idée en tête et elle le fixa avant de lever les yeux au ciel.

    Il est vrai qu’il est gênant, mais juste pour en avoir fait un commentaire avec en plus un sourire comme celui-ci, je devrai te le laisser et faire en sorte que tu sois frustré pendant plusieurs jours.

    Le fixant Linda savait qu’elle ne pourrait pas faire une telle chose. Enfin, en temps normal elle aurait pû, mais avec le fait qu’il venait de l’embrasser et qu’il semblait avoir envie de recommencer, elle n’arriverait pas à tenir bien longtemps sans lui enlever ses vêtements. Restant donc le regarder, elle plissa les yeux avant de glisser une main sous son haut et de faire glisser ses doigts sur ses abdos. Elle y allait du bout des doigts exprès pour l’ennuyer et elle remonta doucement, avant de redescendre pour jouer avec le rebord de son pantalon. Elle comptait jouer avec lui après sa remarque et voir s’il serait assez résistant pour la laisser continuer ou s’il ne pourrait pas attendre plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Lun 5 Juin - 15:34






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen & Alden Sterling

Ne jamais se fier trop aux apparences. Une évidence je sais mais encore plus quand vous vouliez devenir un agent du FBI comme eux à leur époque. Certains avaient donc fait cette erreur là en prenant Linda de haut et leur chute n'en a été que plus douloureuse car il avait bien vu qu'elle avait aimé les faire retomber sur terre en les collant au sol, dos ou face contre les tapis d'entraînement. Il admettrait peut-être même que cela l'avait légèrement excité de voir une femme capable de faire ça. Pas la seule raison évidemment pour laquelle il était tombé sous son charme. C'était un tout. Sa répartie au moins à la hauteur de la sienne, son côté drôle qu'il fallait savoir déceler derrière cet apparent masque de froideur, sa générosité et sa sensibilité. Et oui, on ne va pas se mentir non plus, un corps qui le laissait plus que songeur. Il devait bien sûr se demander si ça n'était pas tout simplement un jeu. Ca pouvait l'être, comme dit elle avait toujours eu le don de lui répondre en visant les bons boutons pour le faire réagir. Elle pouvait donc tout simplement lui rendre la monnaie de sa pièce puisqu'il avait joué au plus malin en évoquant leurs souvenirs communs. Mais sachant qu'en effet, être tactile n'était pas quelque chose qu'elle faisait sans raison et sans le vouloir, il mûrissait l'espoir que tout ça était bel et bien un signe, celui qu'il pouvait se lancer, celui qui lui dirait qu'il n'allait pas finir par prendre une gifle dans la figure s'il continuait sur cette voie.

Par le passé ils se comprenaient sans rien se dire parfois, c'est dire à quel point ces deux là avaient pu devenir proches en peu de temps. Mais parfois oui, à sa grande surprise, sachant que se livrer n'était pas ce que préférait faire Linda, ils avaient passer des soirées entières à discuter -ok, peut-être avec des pauses ou interruptions de type plus tendancieuses- mais ils avaient partagés leurs envies, fait des plans sur l'avenir mais en effet, certains ne verraient jamais le jour. La réalité les avaient rattrapés à la fin de leur formation et la vie avait fait le reste. Alden était donc bien content de voir que malgré tout ça, rien ne semblait les avoir priver de ce lien qui était le leur des années en arrière. Et s'il était facile pour lui de prétendre aimer Linda, il était bien plus difficile pour lui de ne pas être un livre ouvert à cet instant présent, face à elle alors que sa main se posait sur lui, sachant ce que ce simple geste pouvoir dire. Mais il restait malgré tout sur ses gardes, ils avaient déjà admis être doués pour se frustrer l'un l'autre, peut-être qu'elle ne faisait que tester ses limites une fois de plus. Seulement, pour en être sûr, il devait bel et bien prendre une décision, surtout après ce qu'elle venait de dire en parlant de sensation plus agréable.

Se rapprochant d'elle pour mettre son idée en action, il l'embrassait donc, doucement, histoire de tâter le terrain et en la sentant lui répondre et non le repousser, il était certain d'avoir fait le bon choix. De bien avoir compris les signaux. Il pouvait donc arrêter de trop réfléchir et profiter du moment présent, surtout lorsqu'il sentit la main de la jeune femme sur son torse. Ce qui évidemment le fit sourire, son corps se rapprochant encore du sien alors qu'il plaisantait sur ce même geste au dépend de Linda. Ce regard là, combien de fois l'avait-il vu par le passé et toujours, ça lui arrachait ce même sourire idiot. Il savait qu'il venait de marquer un point et qu'elle allait devoir le lui faire payer. « Plusieurs jours carrément. » rétorqua-t-il à cette menace très sérieuse de sa part. Elle en était capable après tout, même si son comportement laissait penser le contraire vu ce qu'elle fit quelques secondes plus tard. Inspirant en sentant sa main entrée en contact direct avec sa peau, il payait le prix fort là et il le savait mais le jeu en valait la chandelle. Souriant doucement quand elle vint jouer avec le rebord de son pantalon, l'agent déposa ses mains sur ses fesses et la colla contre lui. « Dommage que ta menace ne soit pas crédible une seconde. » affirma-t-il en descendant alors ses mains plus bas, la soulevant de terre dans la foulée. « On va inaugurer notre nouveau lit qu'en penses-tu? Au nom de notre couverture, bien entendu. » dit-il en semblant lui laissait le choix de la décision l'espace d'une seconde puisqu'il se mit aussitôt en route vers la chambre, la portant contre lui tout en l'embrassant dans le cou pour tout de même voir où il allait, histoire qu'ils ne tombent pas en cours de route. Ça serait bien bête qu'ils doivent tout arrêter maintenant pour une raison aussi stupide, pas vrai ?

COSMIC SHEEP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 38


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Lun 5 Juin - 17:10



    Il est vrai qu’elle aurait pû le gifler. Pourquoi pas lui faire une prise pour le mettre au sol. Seulement, ils jouaient et elle ne voulait pas tout gâcher. Même si lui faire une prise pour se retrouver au-dessus de lui, lui rappellerait de bons souvenirs. Il fallait dire que la première fois qu’elle l’avait fait, elle n’avait pas songé à plus que lui ayant perdu. Mais les fois suivantes, son esprit avait divagué et en effet, elle avait pensé qu’elle pouvait prendre avantage en ayant le dessus. Elle l’avait fait quelques mois plus tard en venant l’embrasser. Leur premier baiser et surtout leur première fois. Non seulement ensemble, mais aussi pour chacun d’eux. Linda ne lui avait jamais dit qu’elle aurait voulu un tas de premières fois avec lui. Il y en avait eu, mais après leur rupture, elle savait qu’elle n’aurait pas certaines premières fois avec lui et ça lui avait fait mal. Elle s’était raccrochée à tout ce qu’ils avaient vécus avant qu’elle ne comprenne qu’elle devait avancer sans lui. Ca avait été encore pire quand elle l’avait vu avec une autre. Ca avait clairement laissé une marque qu’elle n’avait jamais pû enlever. Même encore aujourd’hui en le sachant célibataire, elle ne pouvait songer au fait qu’il avait eu des premières fois avec une autre qu’elle.

    Mais ça n’était pas le moment d’y penser. Non, elle devait plutôt lui faire regretter ses propos. Bon d’accord, c’était peut-être un peu fort, mais elle comptait bien l’embêter le plus possible. C’est ainsi qu’elle fit en sorte de se rapprocher de lui avait qu’il ne vienne l’embrasser. Une sensation qu’elle ne pouvait oublier et qu’elle voulait répéter de façon régulière. Seulement, elle ne savait pas si pour lui ça serait juste une fois ou si ça serait quelque chose à refaire. Voire à continuer après leur mission. La jeune femme espérait qu’ils continueraient par la suite, mais au lieu de trop réfléchir, elle préféra profiter de l’instant. Répondant à son baiser, elle posa une main sur le torse de son partenaire avant que ce dernier ne décide de faire une remarque. A la fois amusée et prête à ne pas se laisser faire, elle fit remarquer que rien que le fait d’avoir dit quelque chose au lieu de continuer, pourrait l’amener à faire en sorte qu’il soit frustré pendant des jours. Hochant la tête à ses propos, elle pouvait le faire. Après tout, il savait de quoi elle était capable.

    Mais à la place, elle décida de continuer à le provoquer. Passant sa main sous le haut d’Alden, elle caressa sa peau doucement, fière en l’entendant inspirer. Elle marquait des points, elle le savait et finalement après un aller-retour sur le torse de son partenaire, elle joua avec le bord de son pantalon. Cependant, elle fut surprise quand il posa ses mains sur ses fesses pour se coller contre elle. Audacieux. Elle ne l’avait pas vu venir. Haussant les sourcils face à sa remarque, elle le fixa, pour lui faire comprendre qu’il avait tort. Il avait raison, mais elle ne pouvait pas le laisser voir cela. Surprise par la suite, elle ne pû retenir un léger cri quand il la porta contre lui. Enroulant ses bras autour du cou d’Alden, elle l’écouta parler et elle sourit, le laissant l’embrasser dans le cou.

    Pour notre couverture en effet.

    Se mordant la lèvre, elle griffa doucement la base de ses cheveux, devenant impatiente. Seulement, elle ne voulait pas qu’il le voit, alors elle commença à se frotter contre lui doucement pour voir quel effet ça allait lui faire. Quand il arriva dans la chambre, elle décida qu’il était temps d’agir et elle l’embrassa avec force pour lui faire comprendre qu’il n’avait pas intérêt d’arrêter ou de changer d’avis. Elle avait envie de lui et elle espérait qu’il en était autant du côté de l’autre agent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Mar 6 Juin - 5:25






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen & Alden Sterling

Alden savait qu'elle pouvait le mettre au tapis en quelques secondes, il le savait très bien même. Physiquement, même s'il était loin d'être sans défense, face à elle clairement il ne faisait pas le poids en matière de corps à corps. Il avait pu le vérifier plus d'une fois par le passé, même si par la suite, vu leur rapprochement, au final ça ne le dérangeait plus autant de finir sous elle. C'est bien dans une telle position qu'ils avaient en effet franchit un cap important dans leurs vies. C'est en effet ensemble qu'ils avaient eut leur première fois, ce qui n'était pas rien et ça semble sûrement très niais de dire ça, mais lui aussi avait vu d'autres premières fois avec elle. Mais hélas, la vie en avait voulu autrement et c'est avec une autre qu'il avait fini par dire "oui" pour la première fois. N'allez cependant pas croire qu'il avait tourné la page pour autant, quelque part au fond de lui, Linda était toujours là et c'est sans doute horrible de dire ça mais il avait pensé à elle le jour de ses noces; s'imaginant la jeune femme dans sa belle robe blanche marchant vers l'autel pour le rejoindre. Il avait imaginé toute une vie avec elle à l'époque il faut le dire. Mais entre rêve et réalité, il y avait eu un monde, celui de leur boulot et qui les avaient amenés sur des chemins différents après les avoir réunit en premier lieu. Alors de pouvoir enfin la retrouver ici, de cette façon, il voulait croire que ça n'était pas complétement du au hasard et que peut-être, ils auraient enfin cette chance qu'ils avaient laissé s'échapper des années plus tôt.

Et plus ils se cherchaient, plus il espérait que c'était bien ce qui était en train de se passer et pas simplement un jeu, comme au bon vieux temps, façon de parler. Car il s'amusait à évoquer certains souvenirs qu'ils partageaient ensemble, suite à sa volonté de le faire parler plus suite à son lapsus. Oui il aurait été frustré de dormir à ses côtés, de la sentir si près de lui et de ne rien pouvoir faire de plus. Et je ne parle même pas de sexe ici mais simplement de rester sans pouvoir la prendre dans ses bras, de pouvoir sentir son odeur en ayant son visage lové dans son cou pendant qu'elle dormait. Mais puisqu'elle avait voulu qu'il parle, il en avait profité pour l'embêter et évidemment, ça la forçait à en faire de même. Seulement il n'avait pas vraiment prévu que ça en arrive là si vite mais puisque Linda lui forçait la main en parlant de sensations plus agréables, il décida de suivre sa recommandation à la lettre, tentant sa chance en venant l'embrasser. Après tout, elle aurait tout aussi bien pu le repousser mais elle n'en fit rien et au contraire, vu où sa main vint se poser sur lui. Il aurait pu se passer du commentaire qu'il fit alors mais où était le fun là-dedans? C'était bien plus amusant de la taquiner sur le sujet, même s'il savait bien que cela allait sûrement la forcer à lui faire payer ça d'une façon ou d'une autre. Dans le fond, n'était-ce pas précisément ce qu'il recherchait ? Ils avaient toujours eu le don de sembler se chercher des poux alors qu'en vérité c'était leur façon à eux de flirter sans en avoir l'air.

En tout cas, la vengeance de la jeune femme ne tarda pas, puisqu'elle passa sa main sous son t-shirt et Alden eut du mal à se contenir. Un tel contact après tant d'années sans elle, il était bien content de pouvoir faire appel à son expérience pour ne pas lui montrer directement quel effet elle lui faisait. Oui mais c'était sans compter sur ce qu'elle fit ensuite. Venant jouer avec le bord de son pantalon, Linda commençait à gagner du terrain et surtout à lui confirmer que tout ça était plus qu'un simple jeu de patience entre eux. C'est bien ce qui le décida à ignorer ses réserves et à prendre les choses en main. Littéralement d'ailleurs puisqu'il agrippa le fessier de la jeune femme, affirmant que sa menace ne tenait pas la route avant de la soulever, ayant une idée derrière la tête. Souriant en l'entendant pousser son petit cri, il prenait donc le chemin de la chambre, lui exposant son idée dans la foulée. Elle avait l'air de lui convenir de ce qu'il pu en conclure, grognant légèrement quand sa main vint le griffer alors qu'il continuait son chemin. Ce qui fut confirmé également à sa façon de se frotter contre lui durant tout le trajet d'ailleurs. Évidemment que ça l'avait fait réagir, comment aurait-il pu en être autrement et il prolongea ce baiser fougueux avec le même entrain, déposant Linda sur le lit quelques secondes plus tard, se tenant au-dessus d'elle en appui sur ses mains. « Au final, c'est le tien qui gêne le plus. Je vais devoir arranger ça. » dit-il en laissant son regard s'aventurer sur le haut de la jeune femme, qu'il commença presque aussitôt à remonter contre elle, s'en débarrassant avec son aide quelques secondes plus tard. Une seconde après avoir croisé son regard, il vint embrasser l'espace entre les deux seins, juste à la limite de son soutien-gorge. Sa peau était toujours aussi douce que dans ses souvenirs, et toujours aussi chaude contre ses lèvres... Comme quoi, rien n'avait réellement changé de ce côté là malgré les années.

COSMIC SHEEP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 38


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Sam 10 Juin - 11:00



    Les premières fois étaient passées et elle aurait aimé être celle qui lui aurait dit oui. Mais de son côté aussi, elle l’avait dit avec quelqu’un d’autre. Ca avait été étrange et un peu gênant. Tout comme lui, elle pensait à ce que ça aurait pû donner. A ce que leur mariage aurait pû être. A ce qu’une vie ensemble aurait pû apporter. Malgré tout, elle ne regrettait pas les années qu’ils avaient vécus ensemble. Au contraire même, elle avait tout aimé. Elle en avait profité pleinement et avec ce que Alden disait, ça semblait aussi être son cas. Le fait de revenir sur ce qu’ils avaient vécus. Parler de moments intimes et d’amusements lui faisait retrouver le partenaire dont elle sauverait toujours la peau s’il le fallait et l’homme dont elle était tombée amoureuse. Des flashs qui lui revenait et elle en était particulièrement heureuse. De plus, l’autre agent semblait s’amuser aussi à lui rappeler certains évènements. Evidemment, ils se mettaient tous les deux en danger face à de tels propos. De son côté Linda se demandait si elle pourrait l’embrasser ou être contre lui. Au vu de leur couverture oui, mais plus ? Elle ne le savait pas. Alors s’amuser sur ce qu’ils disaient était un plus. Mais ce fut encore meilleur quand il vint l’embrasser.

    Elle l’avait tellement voulu qu’elle ne pouvait s’empêcher de venir toucher son torse. Cet homme avait toujours été bien battit et c’était toujours aussi agréable à sentir avec ses mains. Evidemment monsieur décida de faire un commentaire et la jeune femme lui répondit rapidement. Elle pouvait jouer avec lui verbalement et elle savait qu’il pouvait en faire autant. Cependant, elle voulait plus et elle fut surprise quand il décida de la porter contre lui. Un cri lui échappa et elle remarqua la joie de cela chez son partenaire. Quelque chose à lui faire payer plus tard. Pour le moment, elle enroulait ses bras autour du cou d’Alden, l’écoutant parler et le laissant l’embrasser dans le cou. De son côté, elle griffa la base de ses cheveux et elle fut contente de l’entendre réagir avant de se frotter contre lui. Puis, une fois dans la chambre, elle l’embrassa avec force, bien décidée à lui faire comprendre qu’elle ne voulait pas qu’il fasse demi-tour. Se sentant basculer en arrière, elle sentit le lit sous son dos et elle le regarda quand il prit la parole. L’aidant à retirer son haut, elle fut un peu gênée, parce qu’elle n’avait plus le même corps que des années auparavant, mais elle en oublia tout cela quand Alden déposa ses lèvres sur sa peau. Inspirant fort, elle se mordit la lèvre et le regarda faire avant de sourire.

    J’avais raison sur le fait que tu aimes cette partie de mon corps.

    Elle revenait sur ce qu’elle avait dit quand ils étaient encore dans le salon et ça l’amusait de le voir aussi attentif. Mais, c’était aussi une de ses qualités. De son côté, elle caressa son dos avant de passer une main sous son haut.

    A ton tour, je veux sentir ta peau contre la mienne.

    Relevant son haut, elle le lui enleva aussi avec son aide et caressa son torse. Regardant le corps de son partenaire, elle se mordit la lèvre. Toujours aussi beau et elle griffa légèrement ses abdos avant de le fixer dans les yeux.

    Ca m’a manqué …

    Elle allait dire autre chose. Dire qu’il lui avait manqué, mais elle ne voulait pas en parler. Pas maintenant en tout cas. A la place, elle voulait pouvoir profiter de l’instant et de l’avoir retrouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Sam 10 Juin - 13:09






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen & Alden Sterling

Les souvenirs de cette époque là l'avaient longtemps hantés, empêchés de s'ouvrir à une autre. Il ne voulait pas tourner la page, gardant espoir durant un temps qu'ils seraient en mesure de se retrouver malgré tout, qu'après une période d'adaptation à leurs nouvelles vies, il serait encore possible de pouvoir construire quelque chose ensemble comme il l'avait voulu le faire avec elle mais encore une fois, la réalité était là pour lui faire comprendre que ça n'arriverait pas. Alors oui, c'était une autre qui était devenue sa femme et ils ont été heureux, un temps du moins. Mais il aurait peut-être du se douter qu'il faisait une erreur en épousant une civile. Car même si elle lui avait dit qu'elle acceptait les impératifs de son job, au final, elle le faisait plus tellement, lui reprochant ses absences répétées et de la tromper. Il n'avait jamais fait ça, pas volontairement de lui-même car oui, parfois sous couverture... Bref pas besoin de vous faire un dessin, il fallait parfois "s'investir personnellement" dans une mission. Alors oui, le divorce au final était la solution qui s'imposait et de là, histoire de s'éviter à nouveau les complications, il était resté seul, se plongeant dans son boulot pour compenser. Cependant, retrouvé Linda lui faisait forcément repenser à tout ça, les instants vécus avec elle y compris ceux qui n'étaient pas censés avoir de place ici puisqu'ils étaient là pour bosser justement. Mais de voir qu'elle aussi semblait ne pas avoir oublié ces moments là sans oublier le fait qu'elle était entrée dans son jeu sans même s'y forcé, il devait admettre qu'il espérait bien que ça n'était pas juste son imagination qui lui jouait des tours en lui faisant voir ce qui n'était pas là. On voit et entend parfois ce qu'on veut quand on désire une chose de tout son être, c'est un fait avéré.

La main de Linda posée sur lui était donc une confirmation tacite de sa part pour lui. Sa façon à elle de lui faire comprendre qu'elle voulait ça elle aussi. Il n'allait donc pas se faire prier, surtout que ça ne paraîtrait nullement déplacé qu'un couple fraichement installé dans sa nouvelle maison veuille se l'approprier. De n'importe quelle façon cela se fasse vous me direz, mais c'était quand même bien plus fun de le faire ainsi. Puis de toute façon, ils ne réfléchissaient plus vraiment de façon mesurée à présent, laissant au contraire leurs envies prendre le pas sur leur raison. Non clairement, ils en étaient revenus à l'époque de leur rencontre, quand ils se cherchaient sans arrêt, se tournant autour mais tous les deux trop fiers pour se lancer et cette fois-ci ce fut lui qui pris l'initiative du premier pas en venant l'embrasser. Il ne comptait pas s'en arrêter là pour autant. Surtout pas avec ce que fit ensuite la jeune femme. Elle tentait de le pousser à bout et ça marchait puisqu'il la souleva de terre pour prendre la direction de la chambre à l'étage. Ils avaient attendu assez longtemps pour se retrouver après tout et la façon dont elle se frottait contre lui pendant qu'il montait les marches ne faisait que lui confirmer qu'elle avait autant envie que lui de ce qui allait suivre. Mais au cas où il aurait encore eu des doutes, la façon dont elle vint l'embrasser une fois dans la chambre acheva de l'en convaincre pour de bon.

La déposant sur le lit dans la foulée, Alden voulait clairement se débarrasser de ce qui le gênait pour faire ce qu'il voulait et bien sûr, plutôt que de simplement la déshabiller, il en fit un commentaire qui la fit sourire et c'est avec l'aide de Linda qu'il retira son haut avant de l'admirer quelques secondes avant de se baisser pour venir embrasser sa peau. L'endroit était stratégiquement choisit et il sourit en l'entendant reprendre la parole. Oui il aimait s'occuper de cette partie là de son corps, il ne s'en cachait pas. Sentant sa main venir sous son propre haut après quelques instant, il se redressa et l'ôta avec son aide. Il n'était pas super baraqué comme certains mais on pouvait tout de même voir qu'il avait un corps athlétique et il inspira fort en la sentant griffer ses abdos. Son regard perdu dans le sien, il esquissa un sourire à ce qu'elle ajouta alors. « A moi aussi. » préféra-t-il répondre simplement plutôt que de faire une remarque idiote qui lui trottait alors dans l'esprit -de lui demander si elle parlait de se retrouver ainsi avec lui ou d'être intime avec quelqu'un tout court, ce qui pourrait ruiner le moment alors oui, mieux valait qu'il la ferme-. Lui aussi voulait dire qu'elle lui avait manqué, mais ça aussi, mieux valait ne pas en parler pour le moment. Remontant pour venir l'embrasser, ses mains se glissèrent sous elle, se positionnant sur ses fesses. Toujours aussi fermes que dans son souvenir et toujours aussi parfaites dans ses mains, à croire qu'elles étaient dessinées juste pour lui. Souriant à cette pensée, il la rapprocha de lui alors qu'il commençait à se frotter contre elle à son tour. Puisqu'elle avait voulu jouer avec son lapsus, il allait faire en sorte de la frustrer elle aussi maintenant et pour l'instant, ce qu'il faisait lui semblait être la méthode la plus efficace pour se faire. Même si en fait, il se frustrait lui aussi au passage...

COSMIC SHEEP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 38


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Sam 10 Juin - 17:59



    Ces sentiments-là lui avaient aussi traversés l’esprit. Elle avait espéré un jour pouvoir renouer avec lui de cette façon. Malheureusement ça n’avait pas été le cas et elle aussi avait dû passer à autre chose. Ca n’avait pas été facile, mais elle avait aimé son ex-mari. Il avait été gentil et aimant. Mais, ça n’était pas Alden. C’était sans doute horrible de dire une telle chose, mais c’était la pure vérité. Il était son premier et elle aurait vraiment aimé qu’il soit le dernier. Peut-être qu’il le serait ? Avec tout ce qui se passait en ce moment. Mais, elle ne voulait pas non plus se donner de faux espoirs. Ils étaient là en mission, pas pour savoir si oui ou non ils seraient désormais un couple. Malgré tout, ça n’était pas évident de faire la part des choses. Surtout quand les vieilles habitudes revenaient aussi vite. Leur conversation, les souvenirs et tout ce qu’ils étaient en train de se dire était pertinent pour chercher l’autre, mais également pour se rapprocher. Linda voulait ce rapprochement, mais elle ne voulait pas que ça soit juste pour rire. Elle en voulait plus. Malheureusement, elle ne savait pas s’il ressentait la même chose. Peut-être qu’il ne préférait pas tenter la chose. Après tout, ils n’étaient plus ensemble depuis très longtemps. Ses sentiments s’étaient peut-être atténués, voir étaient morts. Elle ne voulait donc pas se faire un film pour quelque chose qui pourrait ne pas être là.

    Alors quand il vint l’embrasser, elle en fut satisfaite et quelque part, elle félicitait d’une telle situation. Mais devait-elle lâcher prise ? Elle commença par toucher son torse, par-dessus son haut, puis par-dessous. Elle reconnaissait son corps et elle adorait ça. Mais Alden avaient d’autres plans et finalement il la souleva pour l’amener dans la chambre. Elle ne s’y était pas attendue, mais une fois dans la bonne pièce, elle l’embrassa avec force. Elle ne voulait pas qu’il fasse marche arrière et elle comptait bien faire en sorte de le voir nu. Appréciant de le sentir prolonger son baiser, Linda se sentit finalement basculer en arrière pour être allongée sur le lit. Aidant ensuite l’agent à lui enlever son haut, elle ne pû s’empêcher de faire une remarque quand il vint l’embrasser entre les seins. C’était plus fort qu’elle. Mais elle voulait aussi le voir sans son haut et elle le lui enleva appréciant grandement la vue. Elle le griffa légèrement tout en repensant au passé.

    La nostalgie prenait le dessus. Ca n’était pas évident à gérer, surtout pour elle qui n’était pas du genre à s’ouvrir facilement. Mais, elle laissa échapper un début de phrase qu’elle préféra couper. Ca n’était pas le moment de devenir sentimental. Le voyant esquisser un sourire, elle l’écouta parler et elle sourit à son tour. Ca faisait du bien à entendre, elle ne pouvait pas dire le contraire. Prolongeant son baiser, elle soupira en sentant ses mains sur ses fesses. Le voyant sourire, elle fronça les sourcils. Mais, elle gémit en le sentant se frotter contre elle. Se mordant la lèvre, elle se cambra pour mieux le sentir.

    Qu’est-ce qui te fais sourire comme ça ?

    Se mordant la lèvre pour retenir un nouveau gémissement, elle mit quelques secondes avant de comprendre ce qu’il était en train de faire. Flut ! Il lui avait retourné le cerveau et elle avait baissé sa garde. Pour riposter, elle enfonça ses ongles dans ses épaules et se frotta à lui à son tour. Le fixant, elle sourit en coin, bien décidé à le faire céder.

    Tu ne gagneras pas. Tu es un homme et j’ai toujours sû comment te faire craquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Date d'inscription : 17/02/2017

Messages : 73


MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   Mar 13 Juin - 10:52






let's go under(the)cover(s)


Linda Chen  & Alden Sterling

Était-ce si horrible de penser ça si c'était la vérité ? Alden savait très bien qu'il ne retrouverait personne qui arrive à la cheville de Linda, c'est bien pour ça qu'il avait épousé son direct opposé au final. Puisqu'il ne pouvait pas l'avoir elle, autant prendre une femme qui ne lui ferait pas penser à elle à tous bouts de champ, non ? Et même sans ça, toute relation avec quelqu'un qui ne comprenait pas ce pour quoi il se battait ne pouvait fonctionner et ce fut le cas avec son ex après quelques années. Le temps avait fait son office une fois de plus après les avoir séparé à la fin de leur formation. Mais peut-être était-il temps que la roue tourne enfin ? C'était en tout cas ce qui semblait se produire. Ils n'avaient pas passé plus d'une heure ensemble que déjà ils se retrouvaient comme s'ils ne s'étaient jamais quittés. Le badinage était de retour sans le moindre effort entre eux, la complicité également et l'attirance évidemment. Celle qui s'était faite sentir dès le départ et que même les années n'avaient pu effacer apparemment. Il fallait malgré tout se poser la question de savoir si tout ça n'était que nostalgie d'un passé commun ou autre chose de plus concret. Après tout, chacun avait fait sa vie de son côté et si lui n'avait jamais pu l'oublier, peut-être en était-il tout autrement pour elle. Il ne voulait certainement pas avoir la prétention de croire qu'il avait pu la marquer aussi fortement pour ça. Qui ne voudrait pas d'une telle femme en plus. Il n'y avait même pas pensé en plus, à cette possibilité là. Qu'elle ait quelqu'un dans sa vie actuellement. Mais à voir comment elle se comportait avec lui et sa façon d'agir, il savait qu'elle ne l'aurait pas fait si elle entretenait une relation avec quelqu'un d'autre. Linda était quelqu'un de droit, tout comme lui. Tromper la personne avec qui elle était ne serait pas une chose qu'elle ferait, même pour lui. De toute manière, si doute il avait encore, le baiser qu'ils échangèrent acheva de le convaincre que c'était là leur seconde chance. Et puisque leur couverture le leur permettait en tant que couple marié et toujours amoureux, il n'allait pas se priver de pouvoir la retrouver de façon plus intime. Surtout qu'elle lui avait fait comprendre qu'elle n'était pas contre l'idée.

Considérant qu'assez de temps avait été perdu pour eux par le passé, il prenait les choses en mains -ici pour le contexte, le fessier de la jeune femme- et l'amena dans la chambre à l'étage. S'il avait encore besoin de se rassurer sur le fait de faire ce qu'il fallait, Linda l'en débarrassa en l'embrassant de la sorte et il ne tarda pas à la déposer sur le lit pour mettre en place ce qu'il avait en tête. Pour ça, il allait devoir faire en sorte de lui retirer son haut et avec un trait d'humour, le tout fut fait pour qu'il puisse venir l'embrasser où il le voulait. Amusé de l'entendre dire qu'il aimait toujours autant cette partie là de son corps, il le confirma sans le moindre problème et la laissa s'occuper de son propre haut ensuite. C'était aussi bon de voir qu'elle appréciait aussi ce qu'elle voyait, pas qu'il ait de doute là-dessus, il n'était pas trop ma pour son âge, on le lui disait souvent mais disons que de la voir le regarder ainsi c'était une bonne façon pour lui d'en être certain. Linda repris alors la parole pour lui dire que ça lui avait manqué, sans pour autant être réellement précise sur ce qu'elle englobait dans ce manque. Rappelons qu'en effet, la jeune femme n'était pas du genre à se confier facilement, surtout sur ses propres émotions et ça il le savait très bien. Ça pouvait être lui qu'elle parlait donc, comme de la proximité avec quelqu'un, ou un mélange des deux, il n'en savait rien mais il ressentait la même chose. Du moins il le pensait telle qu'il la connaissait. Tout était un peu confus dans son esprit entre ce qui était en train de se passer maintenant et ce qui c'était passé entre eux. Mieux valait donc en rester avec le présent et parler du passé, ils pourraient toujours le faire plus tard.

Et puisqu'elle s'était fichue de lui avant, il allait la faire payer, à sa façon bien entendu. Voilà pourquoi il s'était mis dans cette position là, se frottant à elle ainsi. Une technique vieille comme le monde à vrai dire, la distraction. Pendant qu'elle se focalisait sur ce qu'il faisait, elle en oubliait ce qu'il voulait réellement faire. Il aurait pu s'en sortir sans la moindre égratignure mais il n'avait pu cacher le sourire sur son visage, indice qui fit comprendre à l'autre agent ce qu'il était en train de faire et sa réaction ne se fit pas attendre. Il siffla entre ses dents en sentant ses ongles s'enfoncer dans ses épaules mais sourit malgré tout, surtout à ce qu'elle dit alors. Elle avait raison, ils le savaient tous les deux mais par question de fierté, il prétendrait le contraire quand même. « Je suis un homme c'est vrai, et tu sais me faire craquer, mais tu oublies une chose. » rétorqua-t-il tout en la dévisageant quelques secondes avant de continuer, histoire de la faire languir une fois encore. « Tu me connais par coeur, mais l'inverse est tout aussi véridique. » fit-il remarquer à la jeune femme, juste avant de venir l'embrasser à un point très précis, juste sous son oreille, sachant très bien que l'endroit était une de ses faiblesses. Ne perdant pas de temps pour faire jouer la surprise de son côté, il roula sur le lit la laissant ainsi prendre le dessus et se redresser, ses mains restant toujours fixées sur son postérieur. « Toujours trop habillée. » annonça-t-il en secouant légèrement la tête tout en se redressant dans la foulée à son tour, ses mains quittant leur place pour venir lui retirer son soutien-gorge qui finit bien vite au sol alors que ses lèvres s'activaient à présent sur la poitrine de Linda. Il ne gagnerait peut-être pas la guerre contre elle, mais il remportait au moins cette bataille là et il la savourait pleinement...

COSMIC SHEEP.


Dernière édition par Alden Sterling le Sam 24 Juin - 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)   

Revenir en haut Aller en bas
 

let's go under(the)cover(s) + LINDEN (-18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Cover
» Des gens bien Ordinaire qui chantent super bien et qui reprennent des chansons. (Cover)
» La Confrérie des Mutants (3/4 libres)
» Dragons 2 : Première course de Dragons : Prêt, Feu, Partez ! [Dawn of the dragon racers] (2014) DreamWorks
» NHL cover vote

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-